Par DDK | 5 Avril 2018 | 1029 lecture(s)

Il polarise l’attention à Béjaïa

Le derby de la Soummam s’annonce explosif !

Béjaïa met le cap sur le derby de la Soummam qui aura lieu demain vendredi à guichets fermés. Co-leaders de la Ligue 2 et auteurs d'un parcours jusque-là satisfaisant, le MOB et la JSMB se présenteront sur la pelouse du stade de l'Unité maghrébine avec un unique leitmotiv: la victoire. 15 000 billets ont été mis en vente à l’occasion de ce 34e derby. La quote-part de la JSMB, équipe accueillante, est de l’ordre de 9 000 billets. La vente a débuté mercredi dernier au niveau du cercle des supporters, sis à la rue Aïssat Idir. Les fans du MOB, eux, ont hérité de 6 000 billets. C’est dire que ce derby est lancé et les préparatifs vont bon train depuis le début de la semaine. Les toits de maisons, les capots ou malles de véhicules sont décorés de l'emblème national et autres fanions aux couleurs des deux clubs de la ville de Yemma Gouraya. Les milliers de supporteurs avaient commencé à sillonner les axes principaux, rues et ruelles du chef-lieu de la wilaya, chantant à la gloire de leurs équipes fétiches. A Ighil Ouazoug, Ihaddaden ou encore à Takliet, fiefs du MOB, ou dans la haute-ville, milieu de la JSMB, la discussion ne tourne qu’autour de ce derby qui, il faut le souligner, s’annonce explosif entre les deux équipes de la ville de Béjaïa, qui aspirent, toutes les deux, à retrouver l’élite à la fin de la présente saison footballistique. Les rues de Béjaïa, notamment d’Aamriw jusqu’au rond-point du centre-ville, continuent à recevoir des marées de supporters de tous âges, sortis défiler et crier à tue-tête la victoire de son équipe fétiche. Des cortèges se forment souvent depuis le début de semaine, créant d'énormes embouteillages dans toute la ville, ce qui annonce un vendredi chaud du côté de la capitale des Hammadites. «Certes, les Crabes sont plus nombreux, mais il n’y a que la victoire qui nous fera du bien face à la JSMB», avouera H. Abdelkader, fervent supporter du MOB. Son acolyte, Adel, abondera dans le même sens : «Nous devons gagner afin d’assurer notre accession. J’espère, néanmoins, que le match se déroulera dans un grand fair-play. La JSMB reste redoutable, mais nous devons gagner ce derby». Adel avait précisé, au passage, qu’il était en quête de billets pour les vendre au marché noir le jour J. Au niveau du théâtre régional de Béjaïa, les supporteurs de la JSMB sont nombreux. Et pour Da Mustapha, ce match ne doit pas sortir de son contexte sportif : «Les deux équipes ont une chance d’accéder, il reste encore des matchs, à eux de saisir leurs chances !», préconise-t-il. Et d’ajouter : «Mais je suis fan de la JSMB, je voudrais bien qu’elle gagne». Il faut dire que la ville de Béjaïa n’est pas la seule à préparer ce derby de la Soummam. En effet, la fête se prépare dans tous les coins de la wilaya. Ainsi, à Tazmalt, Akbou, Sidi- Aïch, El Kseur, Tichy, Aokas, Souk El Tenine, les fans des deux équipes s’apprêtent à envahir, demain vendredi, le stade de l’Unité maghrébine. «Tout cela prouve que la magie du football unira toute la ville le temps de ce derby. Et malgré la grande rivalité sportive entre les deux clubs, la fraternité prendra le dessus», avouera Doukhdouk, un enfant de Sidi-Aïch, amoureux des Vert et Noir. Cela dit, au-delà de la rivalité entre les deux teams, il n’en demeure pas moins que l’ambiance créée, d’ores et déjà, par les deux galeries a fait sortir la ville de Béjaïa de sa torpeur ambiante.
Rachid Z.

0