Par DDK | 3 Septembre 2018 | 794 lecture(s)

FUTSAL Tarik Benali, entraîneur du MC Béjaïa

«Continuons à procurer de la joie aux Béjaouis»

Après une formidable saison couronnée par un doublé, le Mechaâl Club de Béjaïa (MCB) de Futsal est plus que jamais déterminé à rafler d’autres titres, la saison prochaine. C’est ce qu’affirme l’entraîneur et homme à tout faire du MCB, Tarik Benali.

La Dépêche de Kabylie : Après une saison ponctuée par un doublé, comment se déroule la préparation pour la nouvelle saison ?
Tarik Benali : On est un peu en retard comparativement aux années précédentes à cause de l’intensité et de la charge de travail du précédent exercice, lors duquel on a été sur tous fronts. Ce n’était pas facile, c’est d’ailleurs pour cela qu’on a prolongé les vacances ; histoire de permettre aux joueurs de bien récupérer. La préparation débutera cette semaine avec deux stages. Le premier à Bejaia et le second en Tunisie.

Peut-on connaître les objectifs tracés pour la nouvelle saison ?
Notre philosophie est claire et nette. Il est d’abord question de discipline et de jeu spectaculaire proche du haut niveau, puis de défendre crânement nos titres.

Pour réaliser de meilleurs résultats, un recrutement de qualité s’impose. Qu’en est-il pour le MCB ?
Le recrutement est notre deuxième étape après avoir su convaincre les cadres de l’équipe à renouveler. Pour l’instant, nous avons assuré les services de quatre excellents joueurs, deux défenseurs et deux milieux de terrains offensifs, venus de Bordj Bou Arreridj et de Constantine. Ceci en attendant de finaliser avec un autre joueur dans les heures qui viennent, un pivot de qualité. Nous avons opté cette année pour un recrutement étudié et qualitatif, sans pour autant faire des folies.

Le Futsal exige, à l’instar du football, des moyens considérables. Avez-vous les moyens de votre politique ?
Les subventions des autorités locales sont très dérisoires. Notre club est lésé sur ce plan, mais il saura relever le défi et continuer à procurer de la joie aux Béjaouis, car nous jouons pour eux et nous resterons debout jusqu’au bout. Concernant le sponsoring, il faut reconnaître que c’est grâce à l’apport d’une entreprise privée que le MCB a fonctionné tout au long de la saison écoulée, sans omettre les aides d’autres sponsors. Cela dit, les moyens financiers restent insuffisants pour se fixer de plus gros challenges. On espère que les aides seront plus importantes pour la saison prochaine. Nous lançons un appel aux autorités locales et aux industriels de la région afin d’aider notre prestigieux club et toutes les équipes qui travaillent pour la promotion du sport à Béjaïa.
Propos recueillis par Z. H.

0