Par DDK | 3 Septembre 2018 | 396 lecture(s)

BOXE ANGLAISE - Champion d’Algérie des 52 kg (cadets)

Akli Louni vise le titre mondial

Si les jeunes de son âge préfèrent taper sur la balle ronde, Akli Louni, un adolescent de 15 ans, est déjà champion d'Algérie de boxe anglaise dans sa catégorie. Il a débuté sa carrière sportive alors qu'il n'avait que huit ans. «Quand je passais devant la salle de boxe sise au domaine Amirouche, je voulais y pénétrer mais je n'avais pas encore l'autorisation», nous confiera-t-il lors d'une réception où il a été honoré par le comité de son village Bou-Ighzer à la périphérie du chef-lieu communal de Fikat. Ce jeune boxeur, selon un membre de sa famille, a toujours été encouragé par ses parents qui ont néanmoins exigé de lui de bons résultats scolaires. «Il réussit aussi bien sur le plan sportif que scolaire. Il a obtenu son BEM haut la main. En tout cas, il a un bel avenir devant lui», dira son entraîneur qui le qualifie de discipliné et bien éduqué. Dernièrement, en participant au championnat d'Algérie avec l'équipe nationale, le jeune boxeur en herbe fut sacré champion d'Algérie dans la catégorie cadets (52 kilos) et juste après il remporta la coupe d'Algérie à Tizi-Ouzou dans la catégorie des 55 kilos. Actuellement il est en deuxième année cadets. Prochainement, le champion du monde de Bou-Ighzer participera au championnat du monde qui se jouera au Maroc. «C'est un autre défi que je vais essayer de relever. C'est mon objectif principal. Monter encore une fois sur le podium m'ouvrira d'autres horizons», assure-t-il. Il ajoutera : «Nous n'avons pas les moyens nécessaires pour des compétitions de haut niveau. Nous n'avons même pas une salle de sports digne de ce nom. Il faudrait que les autorités de notre commune pensent aux sportifs. Ces derniers sont des ambassadeurs du pays», dira-t-il. «Je remercie mes parents qui m'encouragent toujours à pratiquer ce sport surtout que les résultats sont là. Je dirai aussi merci au comité de mon village qui me soutient à chaque fois que je me déplace pour un combat», poursuivra le champion. Dans son village, tout le monde l'estime et lui souhaite d'autres consécrations. «C'est quelqu'un de sérieux et d'appliqué. Je l'admire beaucoup. C’est un exemple à suivre», nous déclarera l'un des ses camarades de classe. En attendant de faire encore une fois honneur à son village et sa commune, le jeune Akli se prépare activement consacrant ses vacances scolaires au défi qui l'attend dans quelques mois en allant disputer ce championnat du monde qu'il a tant souhaité depuis son enfance.

Amar Ouramdane

0