Par DDK | 4 Septembre 2018 | 943 lecture(s)

AHMED BOUDIAF, président de l'Olympique Tizi Rached

«Nous n’avons pas les moyens pour évoluer en Régionale 1»

Le président de l'Olympique Tizi Rached, Ahmed Boudiaf, déplore la situation difficile dans laquelle se trouve son équipe sur le plan financier, à la veille de la nouvelle saison, tout en mettant en exergue la nouvelle politique du club qui consiste à faire appel aux jeunes de la région afin de donner à l’OTR une nouvelle dimension. «Vu les moyens existants, l'OTR ne peut pas évoluer en Régionale 1. On a besoin de gros moyens financiers pour faire face aux différentes charges», assure-t-il. Et d'ajouter : «Avec le peu d'argent dont dispose le club, l'Olympique Tizi Rached ne peut prétendre à un palier supérieur. On a besoin de l'aide de tout le monde, pour gérer notre saison sportive qui se profile à l'horizon». Boudiaf confiera également : «A ce jour on n'a pas encore engagé le club, mais on le fera dans les prochains jours en payant les frais d'engagement. On remercie au passage le P/APC pour son aide ainsi que quelques bienfaiteurs et amis qui nous aident pour démarrer cette saison». Le premier responsable de l'OTR nous a aussi parlé de la préparation d'intersaison qui vient juste de démarrer : «On a débuté la préparation il y a une dizaine de jours. On n'a pas recruté de joueurs et on s'est contentés de ce qu'on a sur place, en puisant dans le réservoir du club, en faisant appel aux jeunes. On va essayer de faire de notre mieux pour que l'OTR joue son maintien en Régionale 1». La direction de l'OTR, à sa tête Ahmed Boudiaf, espère un geste des entrepreneurs de la région et des amoureux du club, pour que l'équipe puisse aller de l'avant et marque de son empreinte la saison sportive 2018-2019.

Massi Boufatis

0