Par DDK | 6 Septembre 2018 | 927 lecture(s)

MC BOUIRA - Assurée par le revenant Ali Tellal

Une reprise tardive

Ce n’est que cette semaine que le MC Bouira a entamé sa préparation de pré-saison, marquée par le retour de l’entraîneur Ali Tellal, qui a repris en main la barre technique de l’équipe.

Il faut dire que le coach Ali Tellal avait longuement hésité avant de se mettre d’accord avec le président du club, Allache Omar. Rencontré au niveau du stade, le président du club a, d’ailleurs, fait part de sa satisfaction d’avoir réussi à convaincre Tellal de rempiler : «C’est un enfant du club, personne ne connaît ni ne comprendra la situation du club mieux lui, surtout qu’il fait du bon boulot», souligne-t-il. Ainsi, le MCB version 2018/2019 compte pratiquement la même ossature que celle de la saison précédente. Néanmoins, la situation financière n’a pas permis au club de débuter la préparation d’intersaison dans les délais, sachant que certains joueurs ont préféré changer d’air, d’autres ont carrément quitté le club, alors que le restant de l’effectif a longuement hésité avant de prendre la décision de s’engager de nouveau avec le club. L’équipe a, finalement, commencé les entraînements en présence de 17 joueurs. Fidèle à sa réputation de club formateur, le MCB a fait appel à huit joueurs juniors. «Il reste, dira le président de CSA/MCB, cinq à six licences. On effectuera le recrutement selon les besoins du club». Notons, par ailleurs, que le MC Bouira n’a toujours pas payé les frais d’engagement auprès de la LRFA : «On est en retard, les caisses de l’équipe sont vides, l’argent octroyé par la wilaya dans le cadre de la prise en charge des frais d’engagement des clubs auprès de leurs ligues respectives, n’a pas été perçu à ce jour. On doit trouver la somme et payer l’engagement, avec une pénalité de retard bien entendu».

L’argent fait toujours défaut

«Le club avait bénéficié à la fin de la saison dernière d’une subvention octroyée par l’APC de Bouira de l’ordre de 270 millions de centimes, chose inédite étant donné que le club n’avait rien perçu durant les trois précédentes saisons à cause d’un malentendu entre l’ex-président du club et l’ex-maire de Bouira», enchaîne Allache Omar. «Une somme, précisera-t-il, qui a servi pour régler les indemnités des joueurs, la restauration et une partie du transport ». Cela dit, l’exécutif communal de Bouira tiendra une réunion au courant la semaine prochaine lors de laquelle il sera question de l’adoption du BP. «Notre souhait est que le club ait sa part pour entamer la saison sans couacs, d’autant que beaucoup de dépenses attendent le club en ce début de saison, à l’instar de l’achat d’équipements sportifs pour l’ensemble des catégories», dira encore Allache. Concernant l’objectif du club pour la saison à venir, Allache se contentera de dire que «ce sera selon les moyens dont disposera le club». Il fera savoir, toutefois, que «malgré le retard dans l’entame de la préparation, qui se déroule au niveau du stade Bourouba Saïd, que l’équipe partage avec le MB Bouira, avec une séance d’entraînement par jour, l’équipe sera en mesure de bien démarrer la saison et de réussir de probants résultats, ceci en attendant, bien évidemment, de mieux voir le niveau de jeu des adversaires du MCB».
M’hena A.

0