Par DDK | 10 Septembre 2018 | 924 lecture(s)

CAN-2019 - Groupe D (2e journée) Gambie 1 - Algérie 1

Les Verts ratent le coche

Pour son premier match sous la houlette de Djamel Belmadi, l'Algérie a ramené avant-hier soir un petit nul (1 - 1) de son déplacement en Gambie.

Après trois défaites consécutives, l'Algérie a donc stoppé l'hémorragie, avant-hier soir à Banjul, à l'occasion de la reprise des éliminatoires de la CAN. Mais, elle n'a pas gagné. En déplacement en Gambie, les Fennecs, emmenés par leur nouveau sélectionneur Djamel Belmadi, n'ont pas pu faire mieux qu'un nul (1-1). Dans des conditions de jeu compliquées, avec notamment un coup d'envoi retardé d'une heure et demie, Brahimi et consorts peuvent se satisfaire de ce résultat. Mais, il faudra faire bien plus lors des prochaines sorties pour retrouver la confiance et redonner le sourire aux supporters. Prévue initialement à 17h30, la rencontre n'a démarré qu'à 19h00. Dans une enceinte noire de monde (50 000 spectateurs), avec des supporters amassés au bord de la ligne de touche, les Algériens avaient d'abord refusé de jouer. La rencontre a drainé un public tellement nombreux, que les tribunes du stade de Bakau n'ont pas réussi à contenir tout le monde. Ce qui a provoqué des bousculades dans les tribunes, contraignant certains supporters à chercher refuge sur la main courante. Plusieurs blessés ont été enregistrés, dont les cas les plus sérieux ont été pris en charge par les agents de la Protection civile avant d'être transférés à l'hôpital le plus proche. Le président de la Fédération algérienne de football, Kheireddine Zetchi, a d’ailleurs saisi son homologue gambien et le Commissaire au match, leur disant qu'il refusait de jouer dans de telles conditions. «C'est impossible de jouer en de pareilles conditions», a-t-il déclaré devant les journalistes. Néanmoins, et face aux menaces de sanction de la part des officiels de la CAF, les Algériens se sont finalement résolus à pénétrer sur la pelouse.

Des attaquants peu dangereux

Des hésitations se sont prolongées sur le rectangle vert et l'entame du match a été poussive avec une équipe algérienne peu dangereuse offensivement malgré la présence de plusieurs éléments de qualité dans le onze de départ (Mahrez, Brahimi, Bounedjah et Ghezzal). L'occasion la plus franche côté algérien est survenue à la 19e, suite à un exploit individuel de Ryad Mahrez, dont le tir à raz la pelouse a frôlé le poteau. Une chaude alerte à laquelle les Scorpions n'ont pas tardé à répondre, puisque douze minutes plus tard, Sanneh a failli tromper la vigilance du gardien Raïs M'Bolhi d'une belle tête croisée (31'). Le jeu est resté ouvert et équilibré jusqu'à la fin de la première mi-temps, mais sans apporter le moindre changement au score. Les deux équipes ont donc rejoint les vestiaires sur un score vierge. Après la pause, les Verts ont vu leurs efforts récompensés d'entrée de jeu. Suite à un long dégagement de la défense algérienne, Baghdad Bounedjah a réussi à chiper le ballon à son vis-à-vis, avant de se jouer du reste de la défense gambienne et ouvrir le score d'un tir bien placé (47'). La joie des Algériens a été cependant de courte durée, puisque dès la remise en jeu, les Scorpions ont lancé une attaque meurtrière, grâce à laquelle ils ont égalisé. En effet, suite à un long déboulé de Lamine Jallow sur l'aile droite, le N°11, Assan Ceesay, a hérité d'un centre tendu au deuxième poteau et a trompé M'Bolhi d'un tir à bout portant (1-1). Malgré ce coup du sort, les Verts ont continué à attaquer, avec l'espoir de reprendre l'avantage au score, mais sans succès. L’entrée en jeu d'Islam Slimani et Sofiane Feghouli a certes dynamisé le jeu offensif des Verts, mais la réussite n'était pas au rendez-vous. Le score est donc resté d’un but partout jusqu'au coup de sifflet final. Toutefois, le point récolté suffit au bonheur de la troupe à Djamel Belmadi, qui prend provisoirement la tête du Groupe (D), en attendant le déroulement du match Togo - Bénin. Les deux premiers à l'issue des six journées inscrites au programme de cette phase de groupe se qualifieront pour la phase finale de la CAN-2019, qui se déroulera au Cameroun.

R. S.

0