Par DDK | 12 Septembre 2018 | 759 lecture(s)

BOXE - Double champion d’Afrique et arabe

Farid Douibi honoré par les siens

La maison de jeunes du village de Takrietz, dans la commune de Souk Oufella, a abrité, avant-hier, une cérémonie en l’honneur du boxeur Farid Douibi (75kg), double champion arabe et d’Afrique. Organisée par l’APC, cette réception a été rehaussée par la présence des autorités locales, entre autres le maire Boukari Nordine, le SG de daïra et le maire de Tibane, Brouri Yazid, l’entraîneur, Yahia Zouagui, les amis et la famille du pugiliste. Après avoir souhaité la bienvenue au présents, l’édile communal de Souf Oufella dira dans son allocution d’ouverture : «Nous nous sommes réunis aujourd’hui (avant-hier, ndlr) pour honorer notre champion qui n’a pas seulement représenté dignement notre région mais aussi notre pays. Je lui souhaite encore d’autres titres. C’est une fierté pour le village et la commune, mais aussi pour la région d’Ath Ouaglis d'avoir un grand champion de cette trempe». Après cette intervention, le champion a été invité à recevoir un prix, sous un tonnerre d'applaudissements. D’aucuns estiment que le pugiliste est sur les traces du grand champion Loucif Hamani. Pour preuve, à 18 ans, il a déjà à son actif plusieurs titres nationaux et internationaux. L’enfant du quartier de Taghzouyth du village Takrietz (commune de Souk Oufella), dans la wilaya de Bejaïa, est né 14 janvier 2000. Il a été sacré champion d’Algérie en 2015 (médaille d’or), en 2006 (médaille d’or), vice-champion en 2017 (médaille d’argent) et champion en 2018 (or). Il a décroché par deux fois la coupe d’Algérie, en 2015 et en 2017. L’athlète a été éliminé lors du dernier championnat du monde qui s’est déroulé dans la capitale hongroise, Budapest, en Hongrie, en quarts de finale par le boxeur anglais Tudsbury Conner (4 - 1). Présentement, il aspire à étoffer son palmarès pour décrocher un titre olympique, puisqu’il s’est qualifié aux JO, qui se dérouleront en Argentine. Accosté à la fin de la cérémonie, il déclarera en substance : «Je remercie le P/APC, tous les élus et tous ceux qui ont participé à cette cérémonie qui me va droit au cœur. Je dédie ces titres à toute la population de Takrietz, à la région d’Ath Ouaglis et à toute la Kabylie. J’essayerai de travailler davantage pour d’autres sacres. Je saisis cette occasion pour remercier mes parents pour leurs infatigables encouragements ainsi que mon entraîneur, Yahia Zouagui, même si je ne le remercierais jamais assez pour tout le travail qu’il fait».

S. H.

0