Par DDK | 13 Septembre 2018 | 1896 lecture(s)

AMAR TABOUNI, entraîneur du MB Bouira

«On doit débuter par une victoire»

Dans cet entretien, Amar Tabouni, entraîneur du MB Bouira, parle de son retour au club, du bilan de la préparation d’intersaison et de l’objectif tracé pour la nouvelle saison, dont le coup d’envoi sera donné demain vendredi.

La Dépêche de Kabylie : Comment s’est fait votre retour à la barre technique du club ?
Amar Tabouni : Je ne me suis jamais senti éloigné du club où j’ai joué et entraîné à plusieurs reprises. Je partage de bons et tristes souvenirs avec lui. C’est un retour simple et sans fanfares. Je travail avec deux adjoints, Zahir Tabouni, qui a fait ses preuves avec les juniors, et Zaïdi, ancien coéquipier au club. Avec le staff dirigeant, composé d’anciens joueurs du club, à l’instar du président du CSA, Nordine Hamadi, et celui de la section football, Ali Boukharouba, nous feront en sorte d’accompagner le club pour qu’il accède au palier supérieur. C’est d’ailleurs le souhait de toute la population de Bouira. Il faut propulser notre équipe plus haut, mais cela demande le concours de tout le monde.

Comment s’est déroulée la préparation ?
J’ai pris en main la barre technique de l’équipe alors qu’elle avait déjà entamé la préparation, sous la houlette du tandem Tabouni - Zahir – Zaïdi. Après quelques séances d’entraînement au stade Bourouba Saïd, nous sommes entrés en stage bloqué de six jours, au niveau de l’OPOW Rabah Bitat. Le bureau avait concocté ce stage non sans difficultés. Six jours, c’est très court pour une préparation. Mais en on a profité au maximum, en mettant en application un programme chargé : biquotidien, séances technico-tactiques, trois matchs amicaux…

L’équipe a été remaniée à 60% avec le recrutement de plusieurs joueurs, dont certains évoluaient dans des championnats de haut niveau. Comptez-vous jouer les premiers rôles cette saison ?
Pour un premier constat, je dirais qu’on dispose d’un bon groupe de joueurs avec, à la clé, des doublures pour chaque poste. C’est une bonne chose pour le groupe, cela créera de la concurrence entre les joueurs. Seuls les mieux préparés seront alignés lors des rencontres officielles. Maintenant, la saison sera très longue et on aura besoin de tous les joueurs. Il faut attendre le début du championnat pour évaluer niveau de nos adversaires. Le plus important, c’est de ne pas rater le sa première sortie. Les rencontres qui se suivront, on les gérera une par une. On doit tout faire pour figurer parmi le peloton de tête à la fin de la phase aller. Une chose est sûre : nous avons du potentiel pour aller loin. Mais on doit rester sereins et concentrés, en continuant à travailler avec abnégation. Les résultats suivront, Inch’Allah.

Le premier match de la saison aura lieu demain vendredi face à l’IRB Aïn Lahdjar. Dans quel état d’esprit allez-vous aborder cette rencontre ?
Le premier match est toujours considéré comme un sérieux test pour tous les clubs. En début de saison, chaque club découvre officiellement le fruit de sa préparation. Cela dépend bien sûr de la prédisposition et la préparation des joueurs, on ne peut rien prédire d’avance. Nous avons fait tout ce qui est de notre ressort lors de la préparation d’intersaison, nous allons aussi donner des instructions et concocter un bon schéma tactique. L’essentiel, c’est d’être présent le jour «J» et réaliser un résultat positif, surtout que notre premier match se déroulera à domicile.
Entretien réalisé par M’hena A.

0