Par DDK | 8 Novembre 2018 | 1006 lecture(s)

RÉSERVE USMA 1 - JSK 1

Les Canaris méritaient mieux

Les joueurs de la JSK ont laissé filer une bonne aubaine d’enchaîner un cinquième succès de suite en se contentant d’un nul (1 - 1) avant-hier face à leurs homologues de l’USMA au stade de Bologhine, dans un match comptant pour la 13ème journée du championnat, catégorie réserve. Un score de parité d’un but à un qui ne reflète pas la physionomie de la partie. En effet, durant la première période qui s’est soldée sur un score vierge, les jeunots du duo Kherroubi - Ait Abderrahmane, qui furent plus entreprenants, auraient pu plier le match sur deux grosses occasions du capitaine Mebarki et le milieu de terrain Smail qui auraient pu faire mouche. Les Rouge et Noir, qui étaient dominés, ne pouvaient espérer à meilleur issue dans cette première partie du match où ils étaient effacés par un adversaire plus actif et volontaire à souhait. En seconde période, les Jaune et Vert qui ont baissé un peu le rythme du jeu, ont réussi sur une contre-attaque bien construite à ouvrir le score à la 69’. Une réalisation signée Dahlal. Menés au score, les Usmistes qui ont tenté de réagir, ont failli se faire surprendre par les Kabyles qui ont raté de corser la note sur une action collective mal récompensée à l’arrivée. Le ballon a légèrement frôlé le poteau droit du portier des Rouge et Noir archi-battu. Aussi, au moment où l’on jouait le temps additionnel et contre toute attente, les Algérois parviennent à égaliser sur un penalty. C’est, d’ailleurs, sur ce score d’un but à un que l’arbitre a sifflé la fin de la partie, et ce à la grande déception des Lions du Djurdjura qui se sont vus privés d’une cinquième victoire sur une action anodine, suivie malheureusement d’une faute qui n’avait pas sa raison d’être commise. Mais il faut dire que ce point de pris chez les Rouge et Noir, intraitable jusque-là à domicile, n’est pas aussi mauvais pour les camarades de Mekideche qui alignent à l’occasion leur cinquième match sans défaite (quatre victoires et un nul).

Z. L.

0