Par DDK | 21 Mai 2008 | 1773 lecture(s)

''C’est un rêve que de jouer à la JSK''

Il a 22 ans. Il vient de signer à la JS Kabylie, ouvrant ainsi la liste des nouvelles recrues pour la nouvelle saison. L’enfant des Ath Aïssi (Beni Douala) Koceila Berchiche nous dit, dans cet entretien, qu’il vient de concrétiser un rêve. Le rêve d’évoluer au sein d’un club prestigieux qui est la JSK. L ’actuel international militaire et désormais ex-libero du WA Rouïba, qu’on ose comparer à Rachid Adghigh dans le jeu, a tenu à nous rendre visite, hier, pour nous faire partager ses moments de bonheur, suite à la conclusion du contrat de deux saisons qu’il venait de signer avec la JSK.

La Dépêche de Kabylie : Vous venez de vous engager pour deux saisons avec la JSK, quelles sont vos premières impressions ?

Koceila Berchiche : Je suis très heureux et vraiment fier de pouvoir évoluer sous les couleurs de ce grand club qui est la JSK. Jouer au sein d’un club aussi prestigieux que la JSK est un rêve qui n’est pas à la portée du premier venu, donc le réaliser, c’est tout simplement la meilleure chose qui puisse m’arriver.

C’est vraiment un bonheur et un moment inoubliable pour moi et toute ma famille. Maintenant, il m’appartient à moi de travailler et de confirmer mes qualités. Pour cela, je ferai tout et je ne lésinerai sur aucun effort pour être à la hauteur de la confiance placée en moi par les dirigeants de la JSK à leur tête le président Hannachi.

Votre engagement a été très vite conclu et a surpris plus d’un. Pouvez-vous nous raconter les détails de votre arrivée à la JSK ?

J’ai disputé un match lundi dernier avec l’équipe militaire face à l’USM Alger et quelques heures après cette rencontre, le président Hannachi m’a appelé pour me fixer rendez-vous pour le lendemain après-midi. Je me suis présenté vers 16h au siège du club et en moins de cinq minutes, nous sommes parvenus à un accord.

Mais avant, on a appris que vous avez été approché par des dirigeants d’autres clubs, est-ce exact ?

Tout à fait. J’ai été effectivement approché à la fin du match de lundi par un manager de l’USMA et un dirigeant du NAHD qui se sont montrés intéressés par mes services. Mais c’était juste une première prise de contacts, parce que ce n’était ni le moment ni le lieu d’approfondir les choses. On avait convenu de nous revoir pour étudier les propositions, mais entre-temps, j’étais entré en contact avec Hannachi qui, lui, était dans le vif du sujet. Ce qui m’a amené à signer pour deux saisons avec la JS Kabylie un club que je porte dans mon cœur.

On vous laisse conclure ….

Je tiens à remercier toutes les personnes qui m’ont aidé dans mon travail, à commencer par mes entraîneurs de l’équipe nationale militaire, à savoir Kaci Saïd, Lyès Izri et Boutadjine ainsi que mon entraîneur au WA Rouïba, Hocine Yahi, sans oublier toute ma famille, notamment ma mère et mon père qui m’ont toujours encouragé à aller de l’avant et à qui je dois ma réussite.

Entretien réalisé par S. Klari

0