Ouled Barek dans le dénuement

Partager

La population de la localité de Ouled Barek, relevant de la commune de Maâmoura, distante d’une quarantaine de kilomètres au sud du chef-lieu de la wilaya de Bouira, vivent dans le dénuement le plus total. En effet, cette bourgade ne dispose d’aucune commodité tel que le raccordement au gaz naturel, l’alimentation en eau potable, l’électrification et les canaux d’évacuation des eaux usées, entre autres. Ainsi et selon plusieurs témoignages, les habitants de cette localité ont interpellé à maintes reprises les élus locaux quant à leur situation, jugée de misérable. Or, à ce jour, aucune réponse concrète n’a été fournie par les responsables locaux, ont-ils affirmé. : ‘’ Notre village est déshérité et sa population marginalisée par les autorités’’, fulminera Mahmoud, agriculteur de son état, et d’ajouter : ‘’Sans cela, comment expliquez-vous le fait qu’on soit réduit à nous chauffer au bois et à nous éclairer à la bougie? On se croirait revenus à l’époque coloniale. On est des citoyens comme les autres et on estime avoir le droit à un minimum de dignité !’’, s’est-il exclamé. Par ailleurs, il est utile de rappeler que les citoyens de Ouled Barek ont fermé au début du mois en cours la route qui conduit à leur localité afin de manifester leur mécontentement. D’autre part, ces villageois pointent du doigt la gestion qualifiée de catastrophique de leurs élus, à leur tête le P/APC. Moncef, un père de famille de 43 ans, estimera : ‘’Notre maire n’a absolument rien fait pour améliorer notre situation, il s’est juste contenté de nous berner tout au long de son mandat’’, a-t-il lancé d’un ton sec. A signaler enfin que la commune de Maâmoura a bénéficié récemment de plusieurs projets, à l’exemple du raccordement de 620 foyers au gaz naturel et d’une enveloppe budgétaire conséquente pour mettre fin à l’habitat précaire.

B. R.

Partager