Thaâricht Bouchène coupée du monde

Partager

Son appel de détresse n’ayant reçu aucun écho, la famille Abbas, composée d’environ 20 foyers, sollicite les autorités de wilaya afin de mettre fin au calvaire qu’ils subissent depuis les tous premiers jours des perturbations climatiques en se retrouvant bloqués chez eux à cause de l’état de leur unique route devenue impraticable à cause de la boue qui prend les formes d’un véritable marécage. Thaâricht Bouchène est un hameau implanté sur une haute colline prise en sandwich entre deux profonds ravins à moins d’un kilomètre au nord du chef-lieu communal. La piste qui la relie à la ville aménagée sur le flanc sud de cette colline dont le tracé en lacet frôle les 90&deg,; a été revêtue d’une couche de tuf qui la rendait praticable aux véhicules. Simplement, la bourgade qui a bénéficié de deux projets de raccordement soit l’assainissement et le gaz de ville. Deux ouvrages dont la réalisation des fouilles ont pour ainsi dire…bousillé complètement la piste en plusieurs endroits les opérateurs qui sont intervenu sur ces deux projets ont plié bagage sans réaliser la dernière tranche de ces opérations qui sont la remise en état des lieux. Un état de fait qui revient dans la majorité des projets d’utilité publique et qui demeure une close obligatoire de n’importe quel cahier de charges (marché) qui est rarement exécutée. Les habitants de ce hameau nous apprendront qu’ils comptent parmi eux des malades chroniques en majorité âgés qui nécessitent une surveillance et un suivi médical presque quotidien comme ils nous font part aussi du cas des écoliers du primaire qui ne peuvent plus rejoindre leurs classes au centre ville. Rappelons que cette bourgade a vécu des moments de frayeur et de panique, lors d’un terrifiant mouvement géologique survenu sur cette colline, il y a plusieurs années et que tout ceux des résidents ayant les moyens l’ont quitté pour s’installer ailleurs et les plus exposés ont été pris en charge et relogés. Le reste des habitants qui n’ont pas où aller, soit 20 foyers environ, rassurés par les services techniques que tout danger est écarté sont restés sur place et ont bénéficié de tous les moyens de développement AEP, assainissement, électricité et gaz de ville. Il ne manquait à Thaâricht Bouchène que le revêtement de cette piste pour en faire une cité complètement développée. Espérons que leur cri de détresse sera entendu auprès des pouvoirs publics pour que cette piste soit rapidement prise en charge.

Oulaid Soualah

Partager