Sept CSA dénoncent une répartition inique et exigent une enquête

Partager

Dans une déclaration rendue publique, dont deux copies ont été adressées au wali de Bouira et à la DJS, sept présidents de CSA en l’occurrence, l’E Sour El Ghozlane, IB Lakhdaria évoluant en national amateur, le MB Bouira, régionale Une, ainsi que le MC Bouira, le CR Thameur, l’ES Bir Ghbalou et le HC Ain Bessam (Régionale II), regroupés en collectif, exhortent le nouveau P/APW à intervenir, en suspendant le PV de la commission sport et jeunesse, signé par le P/APW intérimaire, relatif aux aides attribuées aux clubs sportifs amateurs de la wilaya de Bouira. Une répartition qui, selon la déclaration dont nous détenons également une copie, n’obéit à aucun critère logique. Plus grave encore, les signataires de la déclaration estiment, plus loin, que le seul critère retenu est basé sur le régionalisme et les affinités. Sinon, comment expliquer, lit-t-on dans la déclaration, qu’une équipe qui évolue en promotion honneur soit dotée de 1 400 000,00 DA, alors que les formations de la nationale amateurs, à l’instar de l’ESG et l’IBL, n’ont perçu qu’entre 600 000 et 700 000 DA !? Les signataires de la déclaration exhortent le P/APW à surseoir à la répartition et à ouvrir une enquête dans les plus brefs délais, tout en menaçant de recourir à d’autres formes de protestation si aucune décision n’est prise.

Rayane B

Partager