L’eau de Taksebt d’ici à fin décembre !

Partager

Le wali, M. Abdelkader Bouazghi, et la délégation qui l’accompagne se sont rendus, dans la matinée de jeudi dernier, à Ighil Bouafir, à 5 km du chef-lieu de la commune de Boudjimaâ, dans la daïra d’Ouaguenoun, pour s’enquérir des avancements des travaux de la station de reprise, la SR N° 3. Selon M. Hamed Rachid, directeur de l’hydraulique par intérim : « La réalisation de cette SR était prévue pour une durée de 27 mois, avec une enveloppe allouée de 3,5 milliards de DA. Le projet consiste à acheminer de l’eau potable du barrage de Taksebt, avec un débit de 21 000 mètres cubes par jour. Dans un premier temps, il alimentera 80 000 habitants de huit communes, et à l’horizon 2035, ce seront les 165 000 habitants des 149 villages du versant Nord qui seront concernés par ce projet de grande envergure, dans cette partie de la Wilaya qui continue à souffrir le martyr à cause de l’absence de ce liquide précieux et vital. Boudjimaâ, Tigzirt, Iflissen, Aghribs, Akerrou, Azeffoun, Aït Chaffa et Zekri fêteront comme il se doit la disponibilité de cette eau tant désirée et tant attendue, depuis l’indépendance du pays. Pour le directeur de l’hydraulique : « ce sont 33 km de canalisations qui seront installées à partir du barrage Taksebt et jusqu’à la présente SR N° 3 ( Boudjimaâ) ». Il relèvera avec une note d’amertume, « les nombreuses oppositions rencontrées », avant d’ajouter avec satisfaction : « elle ont néanmoins été réglées, grâce à la grande diplomatie et sagesse des parties concernées ».

Il précisera : « Le projet est pratiquement achevé. Il ne reste à réaliser que 3 km, entre Aït Chaffa et Zekri. Les ouvertures de pistes ont toutes été faites ». Ce projet est réalisé avec le concours de quatre Entreprises et Groupes, espagnols et algériens : Hydro- Aménagement SPA – Foremhyd SPA – Groupe Gergo et ETHB Kerouf qui se disent tous « prêts pour les essais, le 27 Décembre prochain, date butoir ». Les travaux du génie civil comportent : 3 stations de reprises, 3 postes de transformation, 4 réservoirs de 5 000 m3, 6 réservoirs de 1 000 m3 et 1 réservoir de 2 000 m3. C’est dire, une fois encore, l’importance de ce projet qui a tardé à voir le jour, laissant cette partie du nord de la wilaya, vivre le calvaire de la pénurie d’eau potable, et pour laquelle les populations se sont levées à maintes reprises dans des mouvements de protestations, recourant même à la fermeture des routes,  des sièges de daïras et d’APC. Leur soulagement sera grand et leur joie immense, le 27 décembre prochain. Il est aisé de l’imaginer !          

Arous Touil

Partager