Le problème du manque d’eau toujours d’actualité

Partager

Les habitants de trois villages, relevant de la commune d’Aïn Bessam, à savoir Rouabiaâ, Aïn Chellala et Ouled Brahim, se plaignent de la non-inscription de leurs hameaux au programme de la nouvelle conduite d’eau potable desservant leurs villages via le barrage Takesbt, et ce, malgré le manque crucial d’eau potable dont souffrent ces trois localités.   «Même durant l’hiver, nous sommes souvent confrontés à des pénuries d’eau potable.  Parfois, nous restons jusqu’à vingt jours sans la moindre goutte d’eau dans les robinets. Cette situation est due à la vétusté du réseau local d’AEP », affirme l’un des villageois. «Malheureusement, nos villages n’ont pas été inscrits dans le projet de la nouvelle conduite, et ce, malgré qu’elle transite sur notre territoire », ajoute notre interlocuteur selon qui, plusieurs demandes et réclamations ont été adressées aux services de la wilaya, pour le raccordement de leurs hameaux à la nouvelle conduite du barrage Takesbt, mais en vain. « Les responsables du secteur refusent de nos raccorder à la nouvelle conduite, sous prétexte, que nos villages sont déjà raccordés à l’ancienne conduite du barrage Oued Lek’hal », ajoute-t-il.  Les citoyens que nous avons interrogés ont signalé également, la mauvaise qualité d’eau qui coule dans leur robinet. Ces derniers affirment que c’est dû à la dégradation et la vétusté des réseaux d’AEP.  « L’eau qui coule de nos robinets est d’une qualité douteuse, et il n’est pas à écarter que des infiltrations d’eaux usées en soient la cause. Nous avons alerté les services de l’ADE, mais jusqu’à ce jour, aucune mesure, au moins préventive, n’a été prise par les responsables de l’unité », se désole un villageois qui précise qu’un échantillon de cette eau a été déposé au laboratoire. Interrogé sur cette question, les responsables de l’APC d’Aïn Bessem affirment qu’ils avaient officiellement saisi les responsables de la wilaya à propos de ce sujet. « Nous avons adressé une lettre officielle aux services de la wilaya et à la direction des ressources hydriques de Bouira, à propos de ce problème, mais à ce jour, nous n’avons pas encore reçu de réponse», nous dira un élu de l’APC. 

O. K.

Partager