Le printemps vert d’un député

Partager

l Curieuse ! C’est le moins que l’on puisse dire à propos de la sortie d’un député indépendant venu soutenir une liste de candidats pour les partielles de jeudi prochain. En effet, avant l’entame du meeting organisé vendredi dernier, le parlementaire en question a demandé à l’assistance d’observer une minute de silence à la mémoire des martyrs du “printemps vert”. Cette déclaration a été mal perçue par de nombreux présents qui ont trouvé dans ce vocable une provocation en bonne et due forme. Un délégué du mouvement citoyen qui a eu du mal à se retenir, déclare : “Le moment est mal choisi pour répondre à cette provocation car toute intervention sera interprétée comme une prise de position dans cette course électorale mais il est utile de rappeler que c’est grâce au sacrifice de ces martyrs que ce monsieur s’exprime librement. “Apparemment, en Kabylie, chacun choisit une couleur pour son printemps.

A. K.

Partager