L’agence postale exiguë et vétuste

Partager

Le bureau de poste de Raffour, réalisé et opérationnel depuis 1995, n’a bénéficié à ce jour que de peu d’opérations d’entretien. D’ailleurs, il affiche un décor de dégradation fort apparent à l’heure actuelle. Avec des murs porteurs fissurés et lézardés qui prennent de l’ampleur au fil du temps, à cela s’ajoute l’installation bâclée de l’électricité avec des fils pendent menaçant, qui affichent un état d’usure inquiétant avec des percussions négatives sur le matériel informatique pénalisant à cause des fréquentes pannes. Le mobilier du bureau et les équipements, non renouvelés depuis la mise en service de cette agence, ne sont pas logés à meilleur enseigne et tombent pour ainsi dire en ruines. Cette infrastructure, pour ainsi dire, ne dispose que d’une salle séparée en trois parties réservée pour les guichets, une étroite salle d’attente sous forme de couloir, une autre petite salle où sont déposés pêle-mêle les archives sans aucune possibilité d’y mettre un quelconque ordre à cause, toujours, de l’exiguïté et enfin, une niche en guise de bureau pour le responsable. L’exiguïté de cette agence est fort disproportionnée en comparaison à son volume du travail. Cette dernière couvre une population estimée à 12.000 habitants de la ville de Raffour, sans tenir compte des agglomération périphériques, telles que la nouvelle-ville de M’Chedallah et Zouzamen. Située en bordure de la RN26 à l’entrée-ouest de Raffour et la disponibilité d’un terrain vague sur l’accotement, fait que cette agence rapplique, quotidiennement, de nombreux routiers qui sollicitent les services de l’agence au point ou durant les échéanciers des pensions et retraites. D’ailleurs, entre le 10 et le 30 de chaque mois, une chaîne de clients déborde vers l’extérieur, où des vieillards, des handicapés ou des femme attendent durant des heures, exposés directement aux affres climatiques. Les citoyens de Raffour, qui ont à souffrir de cet état de fait, interpellent les pouvoirs publics, notamment ceux d’Algérie Poste pour y mettre un terme au calvaire de la population, d’autant plus que cette agence dispose tout autour, d’assez d’espace pour son

extension.

Oulaid Soualah

Partager