Le siège de la SUCH fermé, hier

Partager

Après avoir procédé à la fermeture du siège de la daïra, depuis dimanche dernier, et de celui de l’APC de Bouhamza, depuis le lundi, les sinistrés du séisme de l’an 2000 du village Tachouaft ont procédé hier, à la fermeture du siège de la subdivision de l’urbanisme et de la construction de la daïra de Seddouk. Les sinistrés se considèrent comme des laissés pour compte qui, après avoir frappé à toutes les portes, n’ont pas trouvé une oreille attentive à leur déboires qui dure depuis 14 ans et ne voient, comme ultime recours, que la fermeture des organismes précités. « Le séisme de l’an 2000, qui a frappé notre région, a démoli nos habitations et l’Etat, pour notre relogement, a fait son devoir en nous accordant un projet de construction de logements dans un cadre collectif. Mais seulement, les travaux de construction de ces logements, lancés en 2001, sont à l’arrêt depuis une dizaine d’années, ce qui a provoqué leurs dégradations » dira M. Benatsou Mohsen, un des représentants des citoyens contestataire, et d’ajouter : « Nous demandons seulement la continuité des travaux pour que ces logements nous soient livrés clés en mains dans les meilleurs délais, comme il nous a été promis par les autorités, au départ. Ce n’est pas de gaieté de cœur que nous fermons ces trois organismes, car ce sont des citoyens comme nous qui sont pénalisés ».

L. Beddar

Partager