«Désormais, il faut battre Chlef»

Partager

Les Crabes, qui restent sur une amère défaite face à l’ESS, lors de la précédente journée, ont repris du service avant-hier. 

Les joueurs sont très affectés par ce revers et cela était visible sur leurs visages, même s’ils se sont efforcés tout de même de paraître sereins pour mieux préparer le prochain rendez-vous face à l’ASO Chlef. « Au vu de la physionomie de la partie et de notre rendement, on ne méritait pas de perdre à Sétif. On est passé tout prés d’un bon résultat, c’est pourquoi cette défaite nous a fait mal », dira Nassim Dehouche. Pour remobiliser ses troupes, le coach des Crabes a beaucoup parlé avec ses athlètes à la reprise, avant l’entame de la première séance. Il a axé son intervention sur le volet psychologique, histoire de retaper le mental de ses joueurs à la veille de la confrontation face aux Chélifiens, cela sans oublier de sermonner certains d’entres eux pour leur passivité inexpliquée à Sétif. « Je pense que la plupart des joueurs qui compose notre équipe, cette saison, manque d’expérience à ce niveau de la compétition, c’est pourquoi il y a tant d’erreurs notamment lorsqu’on évolue à l’extérieur. Notre groupe manque aussi de confiance, mais je suis persuadé qu’avec le temps il finira par s’aguerrir », a tenté d’expliquer de son côté le milieu des Vert et Noir. Cela dit, ce dernier demeure, néanmoins, serein quant à l’avenir du club en ligue 1. « Nous ne sommes pas encore maintenus officiellement, mais il me semble que cet objectif est largement dans nos cordes. Il faut tout de même battre Chlef pour renouer avec le succès et se rapprocher davantage de notre objectif », a-t-il encore dit. Enfin, pour ce qui est de la reprise et de l’effectif, il est nécessaire de souligner que Yettou, qui s’est foulé la cheville face à l’ESS, s’est contenté avant-hier, d’un travail en solo, mais il devait, selon le staff médical du club, réintégrer le groupe, hier soir, tout comme Chebana qui s’est remis de sa blessure au mollet. En revanche, Bouamria demeure incertain face à l’ASO après sa fracture à la main, avant-hier, à l’entraînement.                        

Amine Kaci

Partager