Les travaux du tramway lancés dans quelques jours

Partager

Afin de prendre en charge les besoins de transport dans la Capitale, l’Etat doit investir 200 milliards DA d’ici 2010. Ce montant servira à mettre en œuvre tous les projets prévus dans le Plan de transport de la ville d’Alger, à savoir le métro, le chemin de fer, le réseau de tramway et le téléphérique. C’est ce qui ressort de l’allocution du ministre des Transports, Mohamed Maghlaoui, à l’occasion de la signature de contrat entre l’Entreprise du métro d’Alger et le groupement de sociétés en charge de l’équipement de la première ligne du métro, hier à la résidence d’Etat de Djenane El Mithak. »La signature du présent contrat, témoigne des efforts de l’Etat à tenir sa promesse à l’égard des habitants d’Alger et de répondre dans les plus courts délais à leurs besoins en matière de transports », soulignera Maghlaoui. Ce dernier estimera que les pouvoirs publics considèrent les problèmes de transport dans la Capitale comme une de leurs priorités. En effet, Alger souffre d’un important déficit en moyens de déplacement, depuis déjà des années. Le ministre en donnera d’ailleurs un aperçu plus concret sur la question. Ce sont pas moins de 2,6 millions de personnes par jour qui se déplacent à l’intérieur de la capitale, sur une population estimée à 2,8 millions d’habitants, dont 75 000 travailleurs. Les transports collectifs assurent 61% de l’ensemble des voyageurs, contre 39% pour les véhicules individuels. En 2020, la population algéroise atteindra 3,4 millions d’habitants, pour une tranche active de 1 millions de travailleurs. La demande en transport augmentera à cette période de 1,5%, ce qui fait un nombre de 4,4 millions de déplacements par jour. « Si aucune solution n’est trouvée dans l’immédiat, la Capitale étouffera inéluctablement », avertit le ministre, qui ajoutera que pour une première phase, les pouvoirs publics tenteront de maintenir le taux du transport collectif à 61%, jusqu’à 2010, puis d’essayer de l’améliorer à partir de cette date. D’où la mise en œuvre du Plan de transport, qui s’appuiera sur les moyens de transports collectifs : le métro bien sûr, mais aussi le tramway, le téléphérique avec la réhabilitation des quatre déjà existants et la construction de trois autres en 2008-2009, la restructuration du réseau des autobus de l’ETUSA avec l’acquisition de 1200 véhicules d’ici 2020, et également celle des transporteurs privés. A propos du projet du tramway, Maghlaoui indiquera que le lancement de sa première phase interviendra dans quelques jours. Ce dernier rappellera à la presse que la première ligne du métro a nécessité un investissement de 65 milliards DA, soit 30 milliards pour la construction du tunnel, et les 35 autres destinés à l’équipement de ce dernier. Il signalera que les travaux de génie civil arriveront à leur terme au plus tard en juin de cette année. Maghlaoui, rappellera que le lancement de l’appel d’offres pour trouver un bureau d’études international qui prendra en charge sa gestion, est en cours.

Elias Ben

Partager