Malik Idjakouane candidat du FLN à Tizi-Ouzou

Partager

Le candidat du Front de Libération Nationale (FLN) aux sénatoriales de décembre prochain est l’actuel vice-président de l’APC de Méchtras, M. Malik Idjakouane, élu jeudi dernier, à la faveur des primaires de cette formation politique organisées à la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou.

En effet, M. Malik Idjakouane, élu à la Mouhafada de Draâ El-Mizan et vice-président de la commune de Méchtras, a créé la surprise, jeudi dernier, en remportant haut la main le deuxième tour des primaires du FLN, avec 86 voix sur les 170 inscrits, dont 151 étaient présents, contre 60 pour son adversaire Kamel Ouguemat, élu à la Mouhafada de Tizi-Ouzou et deuxième vice-président à l’APW de Tizi-Ouzou. En tout, ils étaient huit candidats à se présenter à ces primaires du FLN, deux femmes et six hommes : Kamel Ouguemat, Cherifa Ould Chikh, Said Farsi, Arab Tebbakh, Malik Idjakouane, Mohamed Sbahi, Djamila Saidi et Mustapha Bouadi. N’ayant pas atteint les cinquante plus un, la majorité absolue requise à ce premier tour, les deux candidats ayant obtenu 38 voix pour M. Malik Idjakouane et 36 pour M. Kamel Ouguemat, un deuxième tour a été organisé pour les départager. Après le passage à l’urne des élus présents et le dépouillement des suffrages du scrutin de ce deuxième tour, et à la surprise générale, les élus du FLN ont plébiscité M. Malik Idjakouane avec 86 voix. Ainsi, ce vice-président de l’APC de Mechtras, économiste de formation, jeune père de famille âgé de 37 ans, militant et membre du bureau de la Mouhfada de Draâ El-Mizan qui regroupe 22 communes, représentera le premier parti du pays aux prochaines sénatoriales dans la wilaya de Tizi-Ouzou. «J’espère être à la hauteur de la confiance de ceux qui m’ont plébiscité aujourd’hui», nous confira M. Idjakouane. L’opération de vote s’est déroulée dans d’excellentes conditions et, selon les observateurs, dans la transparence la plus totale, supervisée par le ministre des Travaux publique M Abdelkader Ouali qui est également membre du comité central du FLN. Ce dernier a, le moins que l’on puisse dire, veillé au grain, au même titre que d’autres élus locaux et nationaux. Les élus et militants du FLN présents à ces primaires nous ont fait part de leur satisfaction, ils n’étaient pas peu fiers de leur jeune candidat. «C’est un grand moment de démocratie, le slogan du 10ème congrès du parti (Le renouveau et la jeunesse) prend forme avec notre jeune candidat aux prochaines sénatoriales», nous affirmera Mme Yamina Meftal, députée FLN, ajoutant : «Comme vous l’avez constaté tout le monde a eu sa chance et toutes les candidatures ont été validées. Nous n’avons empêché personne de se présenter et le meilleur l’a remporté. J’espère qu’il va gagner et pour ce faire tout le parti sera dernière lui pour le porter au sénat Incha Alah».

Ainsi, l’heureux gagnant de ces primaires aura à affronter les deux favoris à cette course aux prochaines élections du renouvellement partiel des sièges du conseil de la Nation, à savoir le candidat du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie, qui comptabilise le plus grand nombre d’élus 310 en tout, et M. Hocine Haroun, le candidat désigné par le plus vieux parti d’opposition, le Front des Forces Socialistes (FFS), qui a quant à lui 275 élus. A noter que les primaires du RCD se dérouleront aujourd’hui même à l’issue desquelles nous connaîtrons le candidat de cette formation politique qui sauf surprise est mathématiquement la gagnante des prochaines sénatoriales.

Taous.C

Partager