Revêtement de la RN1

Partager

l Nous apprenons que la RN71 qui relie la région d’Azazga jusqu’à la wilaya de Boumerdès en traversant la commune de Mizrana par le nord sera bientôt revêtue. Le revêtement qui sera partiel s’étendra sur une distance de 20 km. Il débutera du col de Chréa jusqu’à la limite territoriale de la wilaya de Boumerdès. Cette route selon des spécialistes nécessite en plus du revêtement, un élargissement vu son étroitesse et l’excès de tournants qu’elle présente. Mais dans ledit projet le revêtement est seul à l’ordre du jour nous a-t-on informé.Néanmoins ce projet permettra à coup sûr une meilleure fluidité sur cet axe qui n’a pas été revêtu depuis 1984. Il constituera aussi le meilleur point de liaison entre cette région et la wilaya de Boumerdès et ce, après que la RN24 qui relie Tigzirt à Dellys par Mazer ait été fermée à la circulation depuis le 13 décembre dernier et ce, pour des raisons sécuritaires.

Des routes impratiquablesA Ouagnenoun…l La route qui relie Tikobain chef-lieu de Ouaguenoun à Djebla sur une distance de 3 km environ est dans un état de dégradation avancé. Cette route est devenue assez importante et elle est empruntée par beaucoup d’automobilistes et ce, depuis l’ouverture à Djebla d’un institut national et d’un lycée. Pour y remédier un tant soit peu, les responsables de cette APC ont procédé à des réparations sommaires, des mesures évidemment qui ne solutionnent pas le problème vu l’importance de la dégradation qui touche cet axe routier. Par ailleurs les responsables de cette APC ont soumi le revêtement de cette route aux services de la wilaya et ce dans l’espoir qu’il sera pris en charge dans un cadre sectoriel, du fait que les moyens dont dispose la commune ne le permet guère. Ce projet soumis à la DTP ne se limite pas uniquement à la distance qui sépare Tikobain de Djebla, mais sera prolongé jusqu’à Tamda, nouveau centre urbain qui dépend de cette commune.Nous apprenons aussi que l’axe routier qui relie le centre du village de Djebla au lycée sera prochainement revêtu dans le cadre du plan du développement communal.…à Mizrana…l A Mizrana aussi les routes sont dans un état lamentable. Les désagréments sont constatés particulièrement au niveau du chemin communal qui traverse le chef-lieu. Les dernières intempéries ont dégradé davantage cette route. Là aussi les services de la commune, tentent de panser ces dégradations, mais toutes les réparations restent insuffisantes, cela s’est répercuté sur la circulation de cette route. Ainsi les automobilistes des autres villages préférent prendre d’autres détours au lieu d’emprunter cette route du chef-lieu.Les moyens dont dispose la commune restent insuffisant et pour y faire face, les responsables demandent à ce que ledit projet soit pris en charge dans un cadre sectoriel.

… et à Attouchel Le même constat de dégradation des routes a été constaté dans la CW03 qui traverse la localité d’Attouche et qui relie la commune de Sidi Naâmane à celle de Mizrana “l’état de cette route a plongé notre localité dans l’isolement et le sous-développement” nous dit Kamel un jeune citoyen d’Attouche.Ledit chemin de wilaya n’a pas été revêtu depuis plus de 10 ans. Ce qui a plongé cette région qui compte près de 14 000 habitants, dans le sous-développement et le recul alors qu’il y a un temps, elle était considérée comme un carrefour en plein expansion.

M. H.

Partager