Recours aux forages

Partager

Las d’attendre la fin de leur calvaire en matière d’alimentation en eau potable, les habitants de plusieurs villages de cette municipalité se prennent en charge. En effet, ils prennent attache avec les puisatiers et ils réalisent des forages avec leurs propres moyens.  » Une fois l’idée lancée, le reste est facile », nous confie un initiateur de la réalisation d’un forage tout près de la mosquée du chef-lieu  » Tighilt Bouguenni ».  » Tout d’abord, nous avons lancé ce projet au cours d’une discussion sur une terrasse de café. Elle a vite fait le tour du centre urbain. Et nous avons commencé la sensibilisation et la collecte d’argent », enchaîne la même personne. Au bout de quelques jours, nous avons ramassé une somme importante pour lancer cette réalisation.  » Maintenant, il y a de l’eau potable pour tout le monde. Au moins, les citoyens n’iront plus ailleurs pour chercher cette denrée devenue rare dans la plupart des villages de notre commune. Ce forage a un débit important. Il satisfait en peu de temps toutes les personnes qui y viennent remplir leurs jerrycans », poursuit le même interlocuteur. Interrogé sur le coût de cette opération, il nous lance approximativement une somme de trente millions de centimes. Par ailleurs, peu avant le chef-lieu communal, d’autres comités de villages ont déjà réalisé leurs propres forages.  » Ce n’est pas seulement à Tighilt Bouguenni qu’on trouve de tels forages. Il y en a à Igdourène, à Tahachat… », souligne le même intervenant. D’ailleurs, une opération similaire est en cours à Taka. C’est dire que lorsqu’il y a une volonté certains problèmes peuvent être résolus sans l’intervention des pouvoirs publics.

Amar Ouramdane

Partager