«Le prix du lait n’augmentera pas»

Partager

Le directeur général de l’office national interprofessionnel du lait (ONIL), Fethi Massar, a assuré hier à Alger que le prix du lait en sachet ne sera pas augmenté.

Il a par ailleurs précisé que le changement d’emballage se fera graduellement. Selon le responsable, cette hausse du prix de ce produit de large consommation n’était qu’une «rumeur» qui a été colportée suite à l’annonce dudit changement d’emballage. «Le prix du lait en sachet, de 25 DA actuellement, ne sera pas revu à la hausse durant l’année en cours», a affirmé M. Massar, lors de son intervention sur les ondes de la chaine I de la radio nationale. Le DG de l’ONIL a également tenu à souligner : «Toutes les laiteries qui souhaitent travailler avec nous, en ce qui concerne le changement de l’emballage, doivent respecter notre condition à savoir la préservation du prix de ce produit, sachant qu’il est subventionné par l’État». S’agissant du développement de la filière lait, et afin de réduire la facture d’importation, le même responsable dira : «Le gouvernement a mis en place, depuis 2008, plusieurs programmes pour encourager les producteurs en leur accordant une subvention de 21 DA pour chaque litre de lait produit et collecté», a-t-il dit. Il précisera que la facture d’importation du lait en poudre a été réduite de 40%, entre 2015 et 2016. «Au niveau de l’ONIL la facture d’importation a été réduite de plus de 160 millions de dollars, depuis 2 ans», a-t-il ajouté. Par ailleurs, le président de la chambre nationale d’agriculture, Doubi Bounoua, avait affirmé, jeudi dernier, qu’en dépit de la hausse de la production nationale en lait ces dernières années, «les besoins actuels sont de 4,5 milliards de litres». Pour satisfaire ces besoins, M. Bounoua avait souligné la nécessité d’enlever toutes les entraves dans cette filière, plaidant pour «la mise en place d’un dispositif allant de la production jusqu’à la commercialisation, en passant par la collecte».

Samira Saïdj

Partager