Impression de l’entraîneur Meddour Boualem de l’ISF

Partager

l “Le hasard n’a pas été pas de notre côté car nous avons joué contre une bonne équipe d’Alger-centre, qui compte de nombreuses joueuses sélectionnées. Néanmoins, on a acquis une certaine expérience. Comme dit le dicton : “c’est en forgeant qu’on devient forgeron”. Les filles ont fait ce qu’elles devaient faire, à nous de travailler. En outre, j’attire votre attention sur le fait que nous sommes la seule équipe féminine de football de la wilaya de Tizi Ouzou et que la moyenne d’âge ne dépasse guère les 17 ans. On a des joueuses de talents qui émergent du lot telles que Rezaoui Linda, qui est convoquée en équipe nationale, et Dahnoun Karima qui a fait des progrés énormes”.

A. K.

Partager