Le foncier rural soumis au cadastre

Partager

Le foncier rural de la commune de Tamokra est soumis à l’opération du cadastre, dont l’exécution progresse sans ambages, informe une source proche du dossier. «Pour l’heure, l’opération se déroule normalement. Nous n’avons rencontré aucun obstacle majeur. Seule l’absence de certains propriétaires nous perturbe quelque peu», fait savoir un agent du cadastre. «Nous sollicitons la contribution de tous et surtout la coopération des propriétaires concernées, pour nous aider à mener à bien notre tâche», appelle-t-il. Les propriétaires terriens sont d’ailleurs invités à assister à l’opération de délimitation des parcelles et à aider les agents du cadastre par le bornage de leurs propriétés. Il leur est aussi demandé de présenter des plans, des actes ou tout autre document, susceptibles de contribuer à l’identification des parcelles et à faciliter le procédé d’immatriculation. Les observations, contestations et autres oppositions des propriétaires sont, apprend-on, recevable durant la période de dépôt du plan cadastral et des documents annexes au niveau du siège de la mairie. Une fois les livrets établis par les services de la conservation foncière, tout litige ou contentieux ne pourra alors être tranché que par voie de justice. S’agissant des sections non soumises au cadastre, la loi 08/15 promulgué en 2008, permet de faire valoir ses droits et accéder à la propriété par voie d’enquête foncière. Deux ans de délais sont alors nécessaires pour obtenir une immatriculation définitive de son bien.

N. M.

Partager