Le village Aït Ahmed se structure

Partager

Il est l’un des rares villages à ne pas être doté d’une structure associative. Le village Aït Ahmed, dans la commune de Mâatkas, l’un des plus importants de la collectivité en terme de démographie, a vu la création d’une association socioculturelle dénommée Thidukla N’Ath Ahmed. Il s’agit ainsi d’une initiative d’un groupe de jeunes qui ont compris l’impératif de structurer le village pour, à la fois, une meilleure organisation sociale, mais aussi le représenter vis-à-vis des autorités locales, entre autres. Selon les initiateurs de ce mouvement, leur association n’est pas un comité de village, mais un cadre associatif régi par les règles les plus élémentaires de la démocratie, de la proximité et du volontariat. Les portes sont ainsi ouvertes, dit-on, à l’ensemble des villageois et villageoises qui désirent adhérer à ce mouvement associatif. Une permanence hebdomadaire est tenue chaque vendredi au niveau de l’ancien café du village dit El Kahwa Ou Aîssiw, fait-on savoir. Parmi les priorités de l’association, l’on cite la protection de l’environnement, les actions sociales, les activités culturelles et tout ce qui a trait à la vie villageoise. Le P/APC de Mâatkas s’est déjà entretenu avec les représentants de ladite association. Il a été question, lors de cette rencontre, d’exposer les préoccupations du village, notamment l’urgence de la réfection du réseau AEP, la collecte des déchets ménagers et du couffin du Ramadhan, entre autres. Au demeurant, l’on s’attend à ce que d’autres villages se constituent en association afin de mieux représenter les villageois.

Idir Amayas

Partager