L’Etoile culturelle d’Akbou à l’assaut du sida et de ses préjugés

Partager

Contre le sida et la drogue, les deux fléaux qui font chaque jour que Dieu fait des ravages incommensurables dans le monde, es hommes de bonne volonté luttent sans relâche et ne ménagent aucun effort pour venir à bout de ces deux monstres qui endeuillent des familles. Chacune utilise les moyens dont il dispose, qui des dons en espèces ou en nature qu’il concrétise à l’occasion notamment des différents téléthons organisé par divers pays du monde, qui ses idées, ses connaissances son savoir et ses recherches. Parmi ceux qui ne disposent ni de l’une, ni de l’autre des ces armes, il y en a qui paient de leur propre personne, suant eau et sang pour la bonne cause. Le combat est rude de long mais l’espoir d’une victoire demeure entier. Dans ce cadre, et depuis le 12 août dernier et pendant 15 jours, les animateurs de l’association “Etoile culturelle d’Akbou” n’ont pas arrêté de sillonner les plages et les places publiques de Béjaïa pour informer et sensibiliser le maximum de jeunes sur les risques qu’ils en courent, particulièrement en cette période de grande affluence, propice aux contacts et aux “aventures” d’attraper le virus du sida s’ils n’observent pas les règles de prudence, et d’être tentés par l’usage dramatique de la drogue. Dans ce sillage, l’Etoile culturelle d’Akbou en partenariat avec le Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme, a initié un projet ambitieux contre ces deux calamités. Ce pertinent projet de grande envergure est, lit-on dans la fiche de présentation remise à notre rédaction, exécutable en deux ans (2005 – 2006). Charpente en trois phases, il consiste d’abord en la “tenue d’un séminaire de formation des acteurs à l’issue duquel un réseau centre-est de lutte est créé”. La deuxième phase dite d’information et de sensibilisation a été réalisée au lancement “du premier tour cycliste de l’espoir qui a touché les wilayas de Béjaïa, Bouira, Tizi Ouzou, Bordj Bou Arréridj, Boumerdès et Alger”.Quant à la troisième phase intitulée “Info-plages” d’une durée de deux semaines, elle a démarré le 12 août denier. Elle a pour but principal la sensibilisation des jeunes vacanciers sur les risques de propagation de la maladie et sur le comportement sain à adopter. Pour M. Sahli et M. Maraoui respectivement président de l’association et coordinateur technique du projet. “le choix des lieux d’intervention : plages et camps de toile familiaux de Aokas, de Tichy, de Melbou, de Souk El Tenine, de la Cascade, de Kefrida, de place Gueydon etcertains commerçants indélicats affichent, à côté des anciens prix, les nouveaux : des clients attentifs ont encore remarqué que la veille des soldes, les prix sont gonflés pour pouvoir ensuite les rabaisser et donner l’illusion qu’il y a eu des remises importantes. Arnaque ? En l’absence d’une réglementation, fixant pour tous les commerçants une période de soldes et de règles à suivre dans les remises, cette situation risque de se prolonger encore longtemps, au grand bonheur des commerçants malhonnêtes et aux détriments des consommateurs qui sont, comme toujours, les dindons de la farce !

S. Aït Larba

Partager