“Nous allons interdire les exportations des déchets ferreux et non ferreux

Partager

C’est ce qu’a déclaré El Hachemi Djâaboub, ministre du Commerce, lors de l’inauguration de la 18e édition de la Foire de la production nationale au Palais des expositions de la Safex.

“C’est la grande mesure pour l’année prochaine. Nous comptons interdire l’exportation des déchets ferreux et non ferreux, n’en déplaisent aux opérateurs concernés”, a souligné le ministre aux journalistes de la presse nationale. Sur le dossier de l’adhésion de l’Algérie à l’OMC, Djaâboub soutiendra que “L’Algérie ne subit plus de pressions pour l’accélération de son adhésion de la part de ses vis-à-vis”. “Nous allons négocier de façon sereine”, soulignera-t-il.

Interrogé sur la situation de la production nationale, le ministre du Commerce dira qu’elle est en bonne santé. Il a tenu à souligner que depuis l’avènement de l’accord d’association avec l’Union européenne, “aucune usine n’a fermé” comme cela a été prédit. Il reste, insistera Djaâboub, à développer davantage l’activité de l’exportation. C’est un point dit-il, sur lequel l’Etat a beaucoup insisté auprès des différents opérateurs économiques nationaux. Il citera comme exemple, la non-performance de l’exportation algérienne hors hydrocarbures, en dépit de fortes potentialités existantes, la production de la datte. Selon le ministre du Commerce, 200 000 tonnes de ce fruit sont produites chaque année. Une insignifiante quantité, soit 15 à 20 000 tonnes est destinée à l’exportation.

Djaâboub rappellera certaines mesures prises pour booster les exportateurs algériens, à l’exemple du Couloir vert, cela va permettre, assure-t-il; “Nous comptons doubler les quantités exportées de la datte”, a-t-il souligné. Il s’agit aussi de réduire les factures d’importations en produits divers, notamment alimentaires (3,5 MDS USD) et les médicaments (1MDS USD) avec des mesures concrètes d’encouragement pour la production nationale, à travers des mécanismes de facilitation et autres…

La 18e édition de la Foire de la production algérienne (FPA), se tient du 6 au 11 décembre au Palais des expositions.

La surface d’exposition s’étend, cette année, sur

15 000 m2 (5 pavillons) pas moins de 380 exposants, dont 52 sociétés publiques prennent part à cet événement.

Elias Ben

Partager