L’ordinateur de la poste fonctionne par intermittence

Partager

Depuis plus d’un an, les usagers de l’agence postale d’Ath Laqser, particulièrement les citoyens devant effectuer des retraits à vue, subissent un véritable calvaire digne des pays sous-développés.

En effet, l’unique ordinateur de la poste ne fonctionne que par intermittence, et il arrive que ces pannes durent toute la journée, comme pour la journée du 11 décembre 2006. Les clients passent régulièrement des heures à attendre le rétablissement de la connexion, la nervosité et le stress se lisant sur les visages. Parfois, dépités, les plus impatients descendent sur El Asnam, Bechloul ou Thamer (dernière trouvaille des Qasrawis) où ils sont sûrs de retirer leur argent sans aucun tracas.

Nonobstant la bonne volonté du premier responsable de ladite poste, qui ne cesse, tout le temps que dure cet aléa, d’appeler le serveur de Bouira en vue de rétablir la connexion, ne serait-ce que momentanément, les services concernés n’ont pas daigné, à ce jour, remédier à cette situation, laquelle engendre de multiples désagréments au sein- même de l’enceinte postale (cohues, bousculades, gêne des employés, perte de temps et abandon momentané de travail).

H. Ouarda

Partager