Explosion d’une bombe près de Ouled Aïssa

Partager

l Alors que les forces de l’ANP poursuivaient ce vendredi en fin d’après leur ratissage des maquis de Ghzerwal, une bombe artisanale a explosé sans faire de victimes en lisière du village avoisinant d’Ouled Aïssa,, 40 km, à l’est de Boumerdès.

L’explosion s’est produite peu avant 18 h,a-t-on précisé, au lieu-dit Chaabnia, sur un chemin de montagne menant au centre-urbain de Baghlia.

Heureusement, on ne déplore aucune victime, mais les riverains redoutant d’autres attentats à l’explosif se sont abstenus, ce soir-là, durant un laps de temps, d’emprunter l’axe sus mentionné.

Une patrouille militaire a relevé peu après, des indices sur la nature de la ???meurtrière et l’impact qu’elle y a laissé avant de rejoindre son cantonnement.

Simple rituel dans cette zone sensible où les détachement locaux de l’armée régulière viennent d’ériger de nombreux campements en plus de la multiplication des postes d’observation.

En prolongement de l’offensive ayant permis, là, depuis septembre dernier, l’élimination d’une dizaine de terroristes dont l’émir zonal Zoheir Harag, les forces de l’ANP utilisent encore de gros engins pour déminer les sentiers jouxtant les périmètres intensément pilonnés. Le bilan de cette énième intervention militaire fait également état de la démolition de cinq casemates en sept semaines.

L’objectif est clair: localiser et détruire les refuges des hordes islamistes locales d’ El Ansar et empêcher celles-ci d’y retourner. Autrement dit, avoir morts ou vifs à l’usure les terroristes encore en cavale.

Nos sources indiquent sur un ton de fierté que la même stratégie de “contaminent” impliquant encerclement et assaut décisif contre les hordes sanguinaires au moment opportun est appliquée dans différents coins de kabylie.

Du côté de Ammal, plus précisément aux alentours des gorges de Lakhdaria l’ANP a réitéré ses consignes, aux villageois de redoubler de vigilance particulièrement lors de la cueillette des olives. La crainte des attentats à l’explosif est omniprésente, a-t-on signalé.

Salim Haddou

Partager