Apres Alger, Serrar atterrit à Bejaia

Partager

Le président de l’Entente de Sétif, Abdelhakim Serrar, dans sa quête de tout faire pour empêcher la JSK d’engranger des points et par ricochet espérer l’empêcher de terminer championne, use de tous les stratagèmes quitte à soudoyer les arbitres, et ce, au vu de tous.

Jeudi dernier, il a été rendre une visite de courtoisie à l’arbitre Benamara et ses deux assistants pour qu’à l’issue du match le partage des points a été possible. De plus, à quelques jours du derby kabyle, il n’a pas laissé filer l’occasion de tenter d’amadouer les dirigeants des Vert et Rouge pour venir à bout des Canaris.

Il aurait, à en croire des sources sûres, promis de fortes primes aux joueurs Béjaouis, en cas de bon résultat à Tizi Ouzou.

Ce qui est surtout condamnable est cette facilité déconcertante, et ce au vu de tous, avec laquelle ce président opère toute honte bue. Sinon pour le reste, d’aucuns n’ignorent que les coulisses ont de tout temps dicté leur lois.

Y.Z.

Partager