La vente des œuvres de Damien Hirst bat des records à Londres

Partager

Le montant des ventes réalisées lundi dépasse largement l’estimation maximale de 62,3 millions de livres effectuée avant le début des enchères, et établit un nouveau record pour une vente dédiée à un seul artiste. Le précédent record avait été enregistré en 1993, lors d’une vente de tableaux de Picasso qui avait rapporté quelque 32 millions de dollars (22,5 millions d’euros).

Hirst, 43 ans, avait ébranlé le monde de l’art en annonçant que 223 de ses oeuvres récentes seraient mises aux enchères lors d’une seule vente, intitulée « Beautiful inside my head forever » (« La beauté dans ma tête pour toujours »).

L’artiste britannique entendait ainsi court-circuiter le réseau traditionnel des galeries d’art, qu’il accuse d' »extorsion », tant leurs profits sur les ventes sont importants, allant jusqu’à 50% du prix selon lui. Selon Sotheby’s, quelque 21000 personnes sont venues admirer les oeuvres d’Hirst pendant les 11 jours d’exposition précédant la vente, une affluence record elle aussi.

« Le veau d’or », qui présente l’animal dans un aquarium rempli de formaldéhyde – un gaz désinfectant servant de base au formol – avec un disque d’or sur la tête, a été vendu au prix record pour un artiste contemporain de 10,35 millions de livres (13,04 millions d’euros), a fait savoir la maison de ventes Sotheby’s. Le royaume, qui met en scène un requin-tigre dans le même dispositif de conservation, s’est arraché pour 9,56 millions de livres, bien au-delà de son estimation initiale, entre 4 et 6 millions. Quant à Fragments du Paradis, une oeuvre en acier inoxydable, verre et diamants, elle a trouvé preneur pour 5,19 millions de livres, plus du triple du prix estimé. La vente doit se poursuivre mardi, avec 167 autres œuvres mises aux enchères. La totalité des oeuvres ont été réalisées au cours des deux dernières années. David Clarke, version française Grégory Blachier..

Partager