“Le 5e congrès en Kabylie, quoiqu’il en coûte”

Partager

Suite à la publication de la lettre du président sortant du CMA, en l’occurrence Belkacem Lounès, dans votre édition n°1927 du 28 septembre 2008, usant de notre droit de réponse, nous vous prions de publier cette mise au point dans votre prochain numéro à la même page pour informer l’opinion publique et apporter tous les éclaircissements nécessaires afin de rétablir la vérité : – Parmi les présents aux réunions de Tizi-Ouzou et de Béjaïa, nous tenons à informer M. Lounès qu’il n’y avait pas qu’un seul membre du bureau (le Bureau mondial, ndlr) comme il le prétend mais étaient présents messieurs Rachid Raha (vice-président de la diaspora), Moussafri Zahir (secrétaire général adjoint), Saïd Zamouche (adjoint trésorier). Concernant la légitimité du comité préparatoire et sa création, faut-il vous rappeler qu’il a été installé par le conseil fédéral que vous avez présidé le 23/02/2008 à Meknes, de ce fait, il a tous les droit de s’exprimer et d’œuvrer pour la tenue du 5e congrès ici à Tizi-Ouzou.

Jusqu’à présent aucune réponse officielle d’interdiction ne nous a été signifiée par les autorités compétentes, mais Lounès Belkacem veut provoquer cette interdiction par des agissements plus que machiavéliques qui ne servent que ses desseins inavoués, et ceci en intentant une action en justice contre le wali de Tizi-Ouzou sans avoir de réponse et sans informer le comité préparatoire ni l’association Amusnaw qui a introduit la demande d’autorisation. Dans le procès-verbal de la réunion de Meknes il est dit : “Après discussion sur la question de savoir s’il faut prévoir un plan “B” dans le cas où les autorités refuseraient la tenue du congrès du CMA en Kabylie (ou l’absence de réponse), le CF considère qu’il n’y a aucune raison pour que le pouvoir algérien refuse aux Imazighens de se réunir chez eux.

Le 4e congrès a eu lieu au Maroc, le 5e congrès en Kabyie quoiqu’il en coûte”, alors c’est pour assouvir quel dessein avez-vous fomenté ce plan “B” M. Lounes ?

Nous rappelons aux associations amazighes que le 5e congrès du CMA aura lieu en Kabylie, du 30 octobre au 2 novembre 2008 à Tizi-Ouzou, conformément aux recommandations du 4e congrès de Nador en 2005, et aux décisions du conseil fédéral de Meknes, en février 2008.

Notre conscience et devoir de militant nous interpellent pour lancer un appel à toutes les forces vives du CMA pour resserrer les rangs et s’unir pour l’accomplissement de notre devoir envers les Imazighens du monde, une cause qui dépasse de loin la petitesse de certaines personnes qui l’ont volontairement omise pour s’occuper de leur propres intérêts en usant de cette ONG, et dénonçons par la même occasion ces tentatives de récupération et de manipulation dont est victime le CMA, et appelons le président Belkacem Lounès, à respecter les statuts et à se conformer aux décisions du CF de Meknes, et nous lui rappelons sa responsabilité quant à ses manœuvres d’aller dans la division du CMA. Et que chacun assume sa responsabilité devant l’histoire.

Comité préparatoire

du 5e congrès du CMA en Kabylie Tizi-Ouzou

le 28 septembre2008

Partager