Barrage Tichy Haf / La pêche à la ligne fait fureur

Partager

La barrage de Tichy Haf dont le plan d’eau chevauche entre les communes de Bouhamza et Tamokra attire de plus en plus de visiteurs, issus des quatre coins de la wilaya de Bgayet mais aussi d’autres wilayas limitrophes telles que Bouira, Tizi-Ouzou ou Bordj Bou Arreridj.

Pour s’y rendre, ou emprunte le CW 134 fraîchement retapé qui serpente le relief accidenté de la commune d’Amalou. Il faut compter une demi heure de route, depuis la ZAC de Taharacht (Akbou) jusqu’au village Mahfouda (Bouhamza) surplombant l’étendue aquifère.

“C’est une merveille de la nature qui n’a rien à envier aux meilleurs sites du monde. Je suis certain que si les visiteurs pouvaient trouver des structures d’accompagnement et des moyens de loisirs, ils ne s’aviseraient plus à aller à l’étranger pour y passer leurs vacances», nous dira un jeune père de famille venu de Tadmaït passer quelques moments de détente en compagnie de ses deux enfants. “Je suis né sous le signe du poisson. Je n’ai jamais pu me départir de ma canne à pèche. Avant, c’était au niveau de l’oued Soummam et depuis 2008 à Tizi Aidel, à deux pas de chez moi” affirme Malek B. de Tamokra.

Les oripeaux bariolés de Dame nature et la luxuriante forêt toute proche fleurant bon le sous bois, exercent un attrait quasi mystique sur les visiteurs qui y viennent taquiner le goujon.

Par conséquent, le fretin n’est jamais source de frustration pour ces pêcheurs à la ligne. Ce dérivatif de prédilection est surtout un prétexte au prélassement et un moyen d’oublier l’inanité de l’existence : “Il m’arrive souvent de rentrer bredouille mais comblé d’avoir passé une journée agréable», soutient Belkacem d’Akbou “quand la prise est bonne, ajoute-t-il, ce qui n’est pas rare, je suis l’homme le plus heureux du monde”.

N. Maouche

Partager