Entretien avec M. Hafid Cherfi, P/APC d’El Flaye : “El Flaye a vivement besoin d’un lycée”

Partager

Dans un cet entretien accordé à la Dépêche de Kabylie, l’édile d’El Flaye évoque sans détours la situation de sa commune, ses problèmes et ses aspirations.

La Dépêche de Kabylie : Vous entamez la deuxième tranche de votre mandat. Pouvez-vous nous dresser un premier bilan ?

Hafid Cherfi : D’abord, il faut avouer que j’ai hérité d’une situation déplorable telle que les citoyens de notre commune étaient gagnés par le désespoir de voir un jour notre commune se relever.

Et depuis notre prise en charge des destinées de l’APC, nous avons axé notre effort pour répondre aux besoins urgents comme l’eau potable, l’assainissement des eaux usées, les routes, les infrastructures de loisirs pour la jeunesse, le transport, le ramassage scolaire. Ainsi que l’amélioration de la qualité des services ; hygiène, technico-administratif et social.

Nous sommes en plein été. L’eau potable est-elle suffisante ?

Il est vrai qu’il y a encore un manque pour satisfaire le citoyen. Cependant, nous avons entrepris la réalisation d’une nouvelle chaîne de refoulement et la réfection du réseau vétuste notamment à Izghad, Aït Daoud, El Flaye et bientôt à El Maadi. Aussi, les équipements de pompage ont été renouvelés. Cependant, l’offre n’est pas à la mesure de la demande à cause de l’augmentation du nombre d’habitants en été.

Que préconisez-vous pour pallier au manque de logements sociaux ?

Notre commune, hélas, ne dispose d’aucune assiette de terrain pour accueillir un programme de logements sociaux. Toutefois, je préconise pour les pouvoirs publics l’augmentation du nombre d’aides pour la construction des logements ruraux ainsi que l’allègement des procédures d’acquisition de ces aides.

La bibliothèque communale trône au coeur d’El Flaye. Mais d’aucuns s’interrogent sur la date de son inauguration…

Les travaux d’achèvement seront lancés incessamment ; le choix de l’entreprise étant fait. Ensuite, il nous reste l’équipement et le recrutement du personnel qui sera en charge de son fonctionnement. Une fiche technique a été établie depuis plus d’une année et remise à la wilaya ; mais nulle réponse ne nous est parvenue depuis. Bref, un tel investissement noble reste hélas inachevé !!

Le mois sacré de Ramadhan est à nos portes. Avez-vous un programme d’aide aux nécessiteux ?

En effet, une liste exhaustive a été établie par le service social qui a dénombré 269 foyers. Cette liste peut éventuellement se rallonger à mesure que d’autres demandes nous parviennent. La valeur de l’aide est fixée par la Direction des affaires sociales à 5000 dinars, une aide précieuse mais insuffisante. A ce propos, je lance un appel aux bienfaiteurs et aux associations caritatives de venir en aide aux nécessiteux comme ce fut par le passé.

Ouvrons le volet scolaire si vous le voulez bien M. le Président. Y aurait-il un jour un programme de construction d’un lycée à El Flaye ?

Un lycée à El Flaye est notre grand souhait ! Mais soyons réalistes, un tel programme nécessite d’abord une assiette qui est pour l’heure inexistante. Aussi, nos efforts avec les comités de villages pour acquérir une assiette de terrain butent sur de nombreux problèmes. Toutefois, je reste confiant et combatif, car un lycée qui offrira une proximité aura pour conséquence un taux de réussite bien meilleur.

El Flaye est l’une des rares communes à disposer d’un musée. Voulez-vous nous en parler de cet espace singulier ?

Mon attachement à mon village et à ma région Ath Weghlis, sa grandeur et la valeur des hommes qui ont bâti sa renommée avant, pendant et après la Révolution, et son rayonnement intellectuel, m’ont incité à initier cet espace par lequel j’ose espérer susciter un intérêt historique et une mise en exergue des valeurs de notre région.

Un dernier mot…

Je voudrais lancer un appel à MM. le Wali et le P/APW de bien vouloir octroyer à notre région une aide financière pour la réalisation d’un terrain de football qui manque cruellement à notre jeunesse.

Entretien réalisé par Tarik Djerroud

Partager