Les travaux lancés

Partager

C’est finalement l’assiette située à l’extrémité ouest du lotissement Aomar qui a été dégagée pour la réalisation des 23 logements sociaux participatifs inscrits dans le cadre du programme quinquennal 2010 – 2014. Un terrain assez exigu en largeur mais d’une longueur appréciable. Les urbanistes l’ont divisé en petits lots, genre banquettes, où il est prévu, sur chacune d’elle, un bloc d’appartements. Aussi, ces mêmes concepteurs ont opté pour ce plan à cause de la forme dénivelée caractérisant la nature du terrain. Sur le site, les travaux qui ont débuté il y a un mois environ, consistant en l’opération de préparation des étriers métalliques et autres ferraillages ainsi que le nivellement des diverses banquettes, ont été achevés. Conformément à la réglementation, les différentes phases, tels que les fouilles pour les fondations, les travaux de ferraillage, de coulage de béton et autres, devront être supervisées par les structures rattachées au service de l’urbanisme. Un entrepreneur souligne que «le CTC et le BET étaient présents sur le chantier». Le projet de construction des 23 logements en LSL a été confié à une entreprise privée qui doit remettre les 05 blocs dans un délai n’excédant pas les 12 mois. Un délai qui semble raisonnable pour la réalisation de ces 23 unités, même si sur l’aile gauche du bloc A,qui jouxte une grande villa, un mur de soutènement est prévu pour cadrer cette dernière.

A Chérif

Partager