Accueil A la une Feham Bouaza ...

Feham Bouaza quatrième recrue

542

L’ex-joueur du MCO, Feham Bouaza, qui était avant-hier à Béjaïa pour négocier son transfert chez les Crabes, s’est engagé officiellement, hier, en début de soirée pour un contrat d’une année et demie avec le club béjaoui.

Bouaza, libre de tout engagement avec le MCO après avoir racheté sa lettre de libération, a donné son accord de principe aux dirigeants du MOB et s’est déplacé, avant-hier, avec son manager, Rachid Redjradj, pour entamer les négociations. Bouaza qui veut relancer sa carrière au sein des Vert et Noir devait effectuer sa visite médicale hier matin avant de procéder dans dans la soirée d’hier à la signature d’un contrat le liant au MOB pour 18 mois. Le meneur de jeu oranais devient ainsi la quatrième recrue du MOB en ce mercato hivernal après Boukhanchouche (ex-JSK), Jaques Bessan (ex Stade Tunisien) et Mohamed Bentiba (ex-ASMO).

Signalons que Feham Bouaza, âgé de 32 ans, a débuté sa carrière à l’ASMO, avant de défendre successivement les couleurs de l’USMB, du MCO, de l’ESS, de l’USMA et du CRB, ainsi qu’une tentative en Arabie saoudite au sein des clubs El Wehda et El Hazm. Pa ailleurs, les discussions entre la direction du MOB et le joueur Belahcène Réda qui est mis sur la liste des libérés se poursuivent toujours concernant les indemnités de la résiliation du contrat. Belahcène qui n’est pas contre la résiliation du contrat le liant avec le MOB demande le versement de deux mensualités en plus des trois qui lui restent à percevoir.

BMT nouveau sponsor

La direction du MOB, à sa tête le président du CSA, Arab Bennai était l’invité de l’entreprise portuaire (EPB) et du directeur du BMT (Béjaïa Méditerranéen Terminal), spécialisée dans la gestion et l’exploitation du terminal à conteneurs du port de Bejaia afin de renouveler la signature du contrat de sponsoring avec l’EPB et signer un nouveau contrat avec la societé BMT. D’après une source proche de la direction du MOB, le montant du sponsoring du BMT est à hauteur de 500 millions de centimes alors que celui de l’EPB avoisine les 700 millions de centimes.

Z. H.