Accueil A la une Alerte à la cératite des agrumes !

BEJAÏA - L’insecte est connu pour ses effets dévastateurs

Alerte à la cératite des agrumes !

603

La Chambre de l’agriculture de la wilaya de Béjaïa vient de lancer un appel à la vigilance à l’adresse des agrumiculteurs de la région pour protéger leurs vergers de la cératite, appelée communément «la mouche méditerranéenne des agrumes». «Actuellement, les conditions climatiques sont favorables à l’activité de la cératite des agrumes, un insecte ravageur. Il est conseillé aux agrumiculteurs d’accentuer leur vigilance, afin d’intervenir dans les meilleurs délais par des traitements chimiques contre les adultes de cette mouche dès le déclenchement de la troisième poussée de la sève et lorsque le stade des fruits sera réceptif, c’est-à-dire à la véraison», lit-on dans le communiqué de la Chambre de l’agriculture de la wilaya de Béjaïa.

Dans ce sens, la vigilance est de mise car, souligne-t-on, «le réseau de surveillance de l’Institut national de protection des végétaux (INPV) a révélé d’importantes captures d’adultes de la cératite, atteignant le seuil de nuisibilité, et ce au niveau des vergers agrumicoles des wilayas de l’Ouest et du Centre, où les orangers se trouvent au stade de grossissement des fruits et en début de maturation, soit un stade réceptif aux attaques de cet insecte». A cet effet, compte tenu du stade sensible des orangers et des conditions climatiques favorables à la pullulation de cet insecte ravageur, les responsables du secteur de l’agriculture, au niveau local, conseillent à l’ensemble des agrumiculteurs de commencer dès à présent les traitements chimiques, en utilisant les insecticides appropriés et homologués afin de protéger les fruits. «Il est conseillé d’opter pour la méthode de traitement partiel, c’est-à-dire traiter une rangée sur deux en ajoutant à l’insecticide choisi un attractif alimentaire.

Cela permettra de préserver les insectes utiles existant au niveau des vergers (faune auxiliaire)», a-t-on préconisé. La mouche méditerranéenne, explique-t-on, attaque l’écorce des agrumes au cours de la maturation et entraîne la destruction d’environ 50 % de la première récolte. Une fois qu’un foyer de mouche est détecté, l’insecte prolifère très vite et envahit toute la culture. A noter que la wilaya de Béjaïa produit, annuellement, jusqu’à 33 000 quintaux d’agrumes cueillis sur une superficie de 2 000 ha.

Quand la région enregistre une meilleure pluviométrie, la production peut augmenter. Cette wilaya est aussi connue pour ses agrumes de qualité, cultivées dans les plaines de la Soummam, notamment, mais elle recèle aussi un potentiel non encore exploité d’une manière optimale. «Notre but est de dépasser les 2 000 ha cultivés actuellement, car il y a dans notre wilaya des terrains pouvant accueillir la culture des agrumes», a affirmé un responsable, au niveau de la Direction des services agricoles de Béjaïa, tout en précisant que les conditions climatiques sont favorables au développement de cette culture dans la wilaya. Parmi les agrumes cultivés à Béjaïa figurent l’orange avec ses variétés Thomson navel et Washington navel, la clémentine et le citron. Par ailleurs, il convient de noter que les exploitants d’agrumes de la wilaya de Béjaïa ont revendiqué l’ouverture dans la région d’un marché de gros dédié spécialement aux agrumes.

B. S.