Accueil A la une Colloque international sur Yennayer

BÉJAÏA - À l’initiative du comité citoyen Yennayer 2969

Colloque international sur Yennayer

874

Les festivités du nouvel an berbère 2969 seront marquées, cette année, dans la wilaya de Béjaïa, par l’organisation d’un colloque international sur la fête de Yennayer sous le thème «Yennayer, histoire et patrimoine».

Cet évènement scientifique, qui s’étalera du 11 au 13 janvier, verra la participation de conférenciers chercheurs et universitaires, issus de plusieurs pays, dont l’Algérie, la Tunisie, la Libye, le Sénégal, le Burkina Faso et le Mali. «Il est vrai que cette année, Yennayer sera fêté d’une manière officielle sur tout le territoire national, mais la nouveauté sur le plan scientifique est l’organisation, pour la première fois, d’un colloque international dédié à l’histoire et au patrimoine de Yennayer.

Pour cela, nous avons invité, en plus de nos chercheurs nationaux, des conférenciers étrangers des pays de Tamazgha, comme la Tunisie, la Libye, le Sénégal et le Burkina Faso», a déclaré, hier, Djamel Ferdjallah, ancien député et membre du comité citoyen Yennayer 2969, lors d’un point de presse organisé à la bibliothèque municipale de Béjaïa.

Au programme donc de ce colloque international, un cycle de conférences sur des thématiques liées à la culture et à la civilisation amazighes. La conférence d’ouverture sera animée, demain, vendredi, à partir du 9 heures, à la bibliothèque municipale par le doyen de la faculté de Tunis, le Pr Guettat Mahmoud, qui parlera de «L’empreinte amazighe dans l’héritage musical tunisien».

Durant la même matinée, Sedego Vincent, directeur général du patrimoine au Burkina Faso, interviendra sur le thème «Préservation des valeurs culturelles», alors que le Pr libyen Chawki Ibrahim Moammer, spécialiste de l’histoire ancienne de la Libye, abordera la «Relation entre les arts et le patrimoine humain : de la préhistoire au temps moderne».

Au deuxième jour de ce colloque, le public est invité à suivre particulièrement les communications qui s’annoncent passionnantes du Sénégal Guissé Abdelaziz, qui présentera une conférence intitulée «Yennayer», et du chercheur malien en sciences sociales, Ag Erless Mohamed, sur «Les Touaregs du Mali, quelques spécificités socioculturelles». Plusieurs orateurs nationaux, à l’instar du Pr Mustapha Tidjet, directeur du centre national de la recherche de la langue et civilisation amazighes, ainsi que le Dr Allaoua Rabhi, enseignant de tamazight à l’université de Béjaïa, axeront leurs interventions sur la réalité de l’enseignement de tamazight en Algérie, les avancées réalisées et les défis.

Ce colloque, selon Madjid Amokrane, ancien membre du MCB et l’un des initiateurs de cet évènement, sera couronné par une table ronde à huis clos entre l’ensemble des conférenciers, en vue de la rédaction des actes de ce colloque à publier prochainement. Une revue et des supports audio-visuels, qui reviendront sur le déroulement de cet évènement scientifique, sont également dans le projet du comité citoyen Yennayer 2969.

Diverses expositions et gala de clôture

Parallèlement à la quinzaine de conférences qu’abritera la bibliothèque municipale de Béjaïa, ce colloque international sur Yennayer verra aussi l’organisation de plusieurs expositions. Il s’agit, selon Hamid Aït Ahmed, président de l’association Numédia, de la tenue d’ateliers sur les arts plastiques, l’artisanat, la peinture et desseins pour enfants, les objets traditionnels, les plats et gâteaux traditionnels, ainsi qu’une exposition sur les fresques murales.

Cet évènement qui sera inauguré, demain, par un grandiose défilé qui s’ébranlera de la maison de la culture Taos Amrouche vers la place Saïd Mekbel et une rencontre avec les anciens militants du MCB, sera clôturé, le dimanche 13 janvier, par un gala dédié à la chanson engagée, au niveau du théâtre régional Malek Bouguermouh.

Boualem S.