Accueil A la une Grande restriction sur le budget

APW DE TIZI OUZOU - La session ordinaire s’ouvre aujourd’hui

Grande restriction sur le budget

267

La session ordinaire de l’assemblée populaire de wilaya (APW) s’ouvre aujourd’hui et se poursuivra demain. Plusieurs sujets importants, concernant notamment le développement de la wilaya, y seront abordés. Au programme figure en priorité le budget primitif 2020, un budget qui sera discuté, décortiqué puis soumis à l’adoption par l’assemblée. L’autre point retenu à l’ordre du jour est non moins important, puisqu’il concerne les secteurs de l’éducation, l’enseignement supérieur et la formation professionnelle.

L’assemblée discutera par la suite des préparatifs concernant la saison hivernale, le plan hors sec et le plan de lutte prévu pour éviter les inondations et les blocages dus, notamment, aux chutes de neige dans les régions enclavées. Le débat sera des plus chauds entre les élus et les directeurs de l’exécutif de la wilaya. S’agissant du programme de la session, le président de l’assemblée populaire, Youcef Aouchiche, a fait savoir : «Notre session s’étalera sur deux jours consécutifs, aujourd’hui et demain. Nous allons aborder plusieurs questions relatives au développement de notre wilaya.

Il sera donc question du budget primitif et l’exécution des délibérations prises par l’assemblée, car comme tout le monde le sait, l’assemblée a délibéré pour la création d’une entreprise de gestion portuaire pour que les ports de Tigzirt et d’Azeffoun aient leur propre entreprise de gestion. La délibération concernant la réalisation d’un port sec, un projet important qui va asseoir une base pour encourager les investissements au niveau de notre wilaya et créer de l’emploi et de la richesse, sera également au menu.

Il sera aussi question de la délibération concernant l’assainissement du foncier agricole et les biens de la CASAP. Nous attendons des explications de l’administration sur toutes ces délibérations».

Santé : Des mammographies mobiles

Au sujet du budget primitif, le président Aouchiche déclare : «Nous allons aussi aborder le BP. La commission finance s’est déjà réunie et a élaboré le budget avec les services de l’administration, notamment la DAL. Nous pensons que le budget primitif est insignifiant pour répondre aux besoins exprimés et lancer une véritable dynamique de développement. Dans ce BP, il y a les charges obligatoires et le fonctionnement.

Dans ce budget, nous avons encouragé les secteurs qui nous semblent prioritaires, notamment celui de la jeunesse où une cagnotte conséquente y a été réservée pour le mouvement associatif (culturel, sportif et environnemental), le budget est assez conséquent. Nous avons également réservé une cagnotte pour l’équipe de la JSK. Une cagnotte a été aussi réservée aux communes dans le cadre du chapitre 979. Une cagnotte qui ne va pas répondre à toutes les doléances mais c’est une contribution de l’APW pour la prise en charge des priorités et des besoins urgents exprimés par la population.

Une autre opération est inscrite en faveur du secteur de la santé en les dotant de mammographies mobiles à hauteur de 2 milliards de centimes. Nous avons également inscrit une cagnotte de 4 milliards de centimes pour la réparation des chemins de wilaya qui sont tous en état de dégradation avancée. Nous allons aussi demander la prise en charge totale de tous les chemins de wilaya. Pour les subdivisions des travaux publics, nous avons réservé une cagnotte de 9,7 milliards pour permettre leur fonctionnement, il y a aussi des subventions de 8 milliards de centimes pour la solidarité Ramadhan et les démunis.

8 milliards ont été également réservés au secteur de l’éducation, en plus de 6 millions de dinars pour les frais des examens, 5 milliards de centimes pour le ramassage scolaire et 4 milliards de centimes pour l’opération bol de lait».

Des chasse-neiges pour les APC

S’agissant du secteur de l’éducation, l’enseignement supérieur et la formation professionnelle, le P/APW dira : «Une commission est chargée d’élaborer un rapport détaillé par rapport au fonctionnement et aux besoins recensés. Nous aurons l’occasion de revenir en détail sur ces secteurs névralgiques. La réhabilitation des écoles et la prise en charge des écoliers, des étudiants et des stagiaires seront passées au peigne fin.

Je voudrai insister sur les œuvres sociales, car malgré les cagnottes importantes dont elles sont dotées, elles restent le maillon faible». Au sujet du dernier point inscrit à l’ordre de la session, à savoir la préparation de la saison hivernale, M. Aouchiche a ajouté : «Nous allons ouvrir aussi le dossier relatif à la préparation de la saison hivernale comme nous l’avons fait l’année passée pour discuter le plan d’intervention contre les intempéries, pour ne pas tomber dans les problèmes que nous rencontrons à chaque fois et surtout minimiser les risques d’inondation et prendre les mesures nécessaires en cas d’enneigement.

Nous avons déjà délibéré pour l’achat de chasse-neiges au profit des communes enclavées. L’acquisition de ces engins se fera incessamment».

Hocine T.