Accueil A la une Grève et rassemblement des enseignants du cycle primaire

Bouira

Grève et rassemblement des enseignants du cycle primaire

305

Des dizaines d’enseignants exerçant dans plusieurs écoles primaires de la wilaya de Bouira ont organisé, hier matin, un rassemblement de protestation devant le siège de la direction de l’éducation de la wilaya. Les instituteurs qui se sont organisés dans le cadre d’un collectif national, ont soulevé pas moins de 24 revendications pour l’amélioration de leurs conditions de travail. Ils ont aussi dénoncé «les dépassements et les nombreuses injustices» commis à leur encontre par les responsables de l’administration et de la pédagogie. Ainsi, le premier point soulevé par les enseignants était l’amélioration de leurs conditions de travail à travers la mise à leur disposition de l’ensemble des moyens pédagogiques nécessaires mais aussi des manuels et des livres scolaires pour chaque niveau.

Les protestataires ont également dénoncé le manque des moyens de transport, notamment au niveau des zones éloignées. Ils ont aussi réclamé l’uniformisation des fiches techniques et des approches pédagogiques pour les manuels scolaires de tous les niveaux du cycle primaire. Aussi ils ont revendiqué la limitation des missions des enseignants du primaire au volet pédagogique uniquement et de les dispenser des séances de l’éducation sportive ou de surveillance des élèves. Ces enseignants ont aussi réclamé la «sécurisation» des écoles primaires et l’établissement d’une journée pour la réception des parents d’élèves, afin d’éviter l’anarchie au sein de ces établissements. Par ailleurs, ces enseignants qui ont aussi observé une journée de grève hier, ont réclamé l’application du décret du mois d’octobre 2014, portant sur la promotion des enseignants du cycle primaire vers la 12e catégorie, en plus de la réduction des heures de travail et de l’abrogation de la note obligeant ces enseignants à assurer des cours de soutien dans les établissements.

Enfin, ils ont dénoncé la surcharge des classes dans ce palier ainsi que la non-prise en charge de leurs doléances au niveau des établissements scolaires. Contacté par téléphone afin d’avoir sa version des faits, le directeur de l’éducation de la wilaya de Bouira, Mourad Bouziane, a assuré que ce mouvement a touché partiellement 119 écoles primaires sur les 543 que compte la wilaya, alors que 890 enseignants ont répondu à l’appel à la grève d’hier. Un appel anonyme et qui n’a été adopté par aucun syndicat agréé du secteur, a assuré le même responsable qui a fait savoir que ses services n’ont été destinataires d’aucun préavis de grève ou d’une plate-forme de revendications de ces enseignants.

Oussama Khitouche