Accueil A la une La grande marche de novembre

Tizi Ouzou - Manifestations commémoratives et de protesta

La grande marche de novembre

760

La 37e marche de protestation pour le départ du système qui a coïncidé avec le 1er novembre fut impressionnante et historique à Tizi Ouzou. Des femmes âgées présentes en force, vêtues de robes kabyles traditionnelles, ont donné des couleurs à une manifestation qui a tenu toutes ses promesses en matière de festivités et de pacifisme. L’emblème national se mêlait harmonieusement au drapeau amazigh. Le rendez-vous a commencé, comme chaque vendredi, à hauteur de l’entrée principale du campus universitaire «Hasnaoua».

Il y avait des milliers de femmes et d’hommes de toutes les tranches d’âge: des bébés poussés dans leurs charrettes ou portés à bout de bras à des seniors de plus de 80 ans qui s’appuyaient sur leurs cannes ! Les slogans mis en avant sont les mêmes que ceux des rendez-vous hebdomadaires précédents. Ils se rapportent principalement au départ de tous les symboles du système, à la libération des détenus d’opinions et au refus de la tenue de la présidentielle du 12 décembre prochain. Les manifestants ont aussi scandé des slogans pour une période de transition avant l’organisation d’une présidentielle «loin de tout spectre de la fraude».

1er novembre oblige, les marcheurs ont rendu hommage aux martyrs de la Révolution, notamment les figures les plus connues dans la wilaya III historique, dont Amirouche, Krim Belkacem, Abane Ramdane… Tout en entonnant des chants historiques, les protestataires ont emprunté le trajet habituel en traversant, d’abord, le Boulevard «Lamali-Ahmed», puis les rues «Abane Ramdane» et «Larbi Ben Mhidi». Tout le long du parcours, ils ont aussi exprimé l’attachement de toute la région à son amazighité, langue, culture et histoire. A la fin de la marche, les manifestants se sont dispersés dans le calme sans qu’aucun incident, aussi minime soit-il, ne soit enregistré malgré la marée humaine impressionnante, mais admirable.

A Mohellebi.