Accueil A la une La SDC alerte sur «une situation critique»

TIZI OUZOU - Créances impayées par les clients

La SDC alerte sur «une situation critique»

224

La SDC tire la sonnette d’alarme sur la situation des créances impayées par ses différents clients. Elle parle d’une «situation critique» qui entrave sa mission. Les créances impayées de la SDC de Tizi Ouzou auprès de ses clients sont de l’ordre de 3 676 075 412,62 DA. 55% de cette somme, c’est-à-dire 2 005 110 704, 50 DA, sont détenus par les clients privés. 25% sont détenus par l’ADE (867 473 890, 15DA) ; 22% par les administrations publiques (803 490 817, 97DA) et 52% par les APC (413 862 910, 53 DA, a indiqué la Sonelgaz dans un communiqué. Allant dans le détail, la SDC précise que 7% des créances des clients privés sont détenus par des clients ménages domestiques.

27%, poursuit-elle, sont détenus par les clients non ménages et 3% par les gros clients industriels raccordés en moyenne tension et moyenne pression. La SDC souligne que «cette situation est devenue critique» et «entrave la concrétisation des projets d’investissements lancés et prévus par notre société, visant l’amélioration de la qualité et de la continuité des services rendus à nos clients». Elle fait savoir que «la concession de distribution de Tizi Ouzou offre à ses clients un système multicanal pour s’acquitter de leur redevances et leur donne la possibilité de payer leurs factures au niveau des agences commerciales de leurs appartenances», ou encore «aux bureaux d’Algérie poste et par internet sur le site web de la société».

La SDC invite ses clients à régulariser leurs situations, tout en se montrant disponible à leur accorder des échéanciers de payement. À défaut, explique la SDC, elle aura recours à la suspension de l’énergie électrique et gazière.

K. H.