Accueil A la une L’agence foncière paralysée

BOUIRA - Les employés réclament le départ du directeur

L’agence foncière paralysée

340

Les fonctionnaires de l’agence foncière de la wilaya de Bouira sont en grève ouverte depuis dimanche dernier. Ils réclament le départ de l’actuel directeur de l’agence, qu’ils accusent de «mauvaise gestion» de «multiplication des décisions arbitraires» à l’encontre des employés. Les protestataires ont justifié leur action par «la sourde oreille» du directeur de l’agence face aux revendications qu’ils ont exposés depuis plusieurs mois déjà. Les fonctionnaires ont aussi dénoncé «l’inexistence» d’un plan de charge pour cette agence ainsi que l’arrêt de la majorité des projets lancés, notamment ceux pour l’amélioration urbaine et le logement avec différentes formules.

Un représentant des fonctionnaires a aussi expliqué que plusieurs réunions ont été tenues avec le directeur en question. Des rencontres à travers lesquelles les fonctionnaires ont exposé plusieurs revendications pour l’amélioration de leurs conditions de travail, qu’ils jugent «déplorables». «Il y a même des procès-verbaux signés par le directeur où il s’est engagé à satisfaire nos revendications légitimes. Des revendications que nous avons soulevées depuis plusieurs mois et qui doivent être satisfaites, à l’image du respect des grilles salariales, de l’élaboration d’un plan de charge pour l’agence, le développement des objectifs et la relance des projets de l’agence.

Malheureusement, aucun engagement n’a été tenu depuis le mois d’août dernier (…) Pire encore, notre directeur exerce des pressions administratives sur les fonctionnaires et leurs représentants. C’était la goûte qui a fait débordé le vase et qui nous a poussés à entamer ce mouvement de grève illimitée pour réclamer son départ inconditionnel ainsi que l’annulation de l’ensemble des décisions arbitraires qu’il a appliqué sur les fonctionnaires et les cadres de l’agence», a expliqué notre interlocuteur. Ce dernier a précisé que les employés sont déterminés à poursuivre ce mouvement de grève jusqu’à l’aboutissement des revendications soulevées. Par ailleurs, nous avons essayé de contacter le directeur de l’agence foncière pour avoir sa version des faits, mais ce dernier était absent lors de notre passage sur les lieux. À noter, enfin, que le wali de Bouira a convoqué, durant la matinée d’hier, une réunion du conseil d’administration de l’agence foncière afin d’étudier la situation qui prévaut au sein de l’établissement en question.

Oussama K.