Accueil A la une «Le CAC sera indépendant du CHU»

M. HASBELLAOUI, ministre de la Santé, hier à Tizi-Ouzou

«Le CAC sera indépendant du CHU»

558

Le ministre de la Santé et de la réforme hospitalière, Pr Mokhtar Hesbellaoui, était hier en visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

La première escale du ministre fut au centre anti-cancer, dans la commune de Draâ Ben Khedda. Cette nouvelle structure, «partiellement opérationnelle» depuis la fin du mois de janvier dernier «sera complètement indépendante du CHU», fera savoir le ministre, précisant que «le centre anti-cancer aura son propre statut juridique. Le dossier sera devant le conseil des ministres pour statuer sur la question».

M. Hesbellaoui, sur le principe, a laissé entendre «la délocalisation prochaine de l’unité du sanatorium de Belloua, spécialisée en chimiothérapie, vers cette nouvelle structure». Le ministre a par ailleurs insisté sur «l’intégration d’une unité pour enfants dans le centre anti-cancer», considérant qu’il «est inconcevable qu’il n’y en ait pas une».

Il a précisé que cette dernière sera d’une capacité de 25 lits. D’après les explications données sur place au ministre, la mise en service complète du CAC, vu que pour l’instant seule l’unité de radiologie est fonctionnelle, «se fera dans deux mois». Un délai qu’il a estimé «trop long», incitant l’entreprise réalisatrice à faire un effort pour le réduire.

Le ministre s’est ensuite rendu dans la commune de Bouzeguène où il a posé la première pierre pour la réalisation d’un hôpital de 60 places, dont les travaux devraient être achevés dans 24 mois, selon l’entreprise réalisatrice. L’escale suivant de M. Hesbellaoui fut à Aïn El Hammam, où il a également procédé à la pose de la première pierre pour la réalisation d’un hôpital 60 lits, pour un délai de réalisation de 24 mois là aussi.

Le P/APC d’Aïn El Hammam, L’Yazid Ould Taleb, a interpellé le ministre sur les insuffisances et problèmes de l’hôpital local, notamment celui du scanner, «installé depuis trois ans, mais toujours pas opérationnel à cause du manque de manipulateurs».

Le ministre s’est engagé à régler le problème et trouver des solutions à l’ensemble des préoccupations. La délégation ministérielle s’est ensuite rendue dans la commune de Ouadhias, pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de l’hôpital de 60 lits.

Le ministre a consenti à étudier la possibilité d’augmenter la capacité de l’établissement en projet, comme il a promis de voir la possibilité de procéder au dégel de l’hôpital de Souk El Tenine dans la région de Maâtka. A noter qu’en fin de visite, une rencontre restreinte ayant regroupé des cadres du secteur et des élus a été tenue au niveau du siège de la wilaya pour traiter des autres problèmes du secteur rencontrés au niveau de la wilaya.

Kamela Haddoum.