Accueil A la une Le cas Baha Eddine Tliba examiné

APN - Levée de l’immunité parlementaire

Le cas Baha Eddine Tliba examiné

701

La demande de levée de l’immunité parlementaire du sulfureux député FLN d’Annaba, Baha Eddine Tliba, a été examinée, avant-hier, par le bureau de l’APN, a indiqué ce dernier dans un communiqué. En effet, dimanche, le même bureau a reçu une demande émanant du ministre de la Justice, garde des Sceaux, concernant la levée de l’immunité parlementaire de Tliba, député FLN, afin de permettre à la justice d’instruire son dossier et le présenter devant les juridictions compétentes pour des faits liés, notamment, selon diverses sources, au «financement de la campagne électorale de l’ex-président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et au financement opaque de son parti, le FLN, lors des précédentes élections locales et législatives».

Selon Ennahar Online, Baha Eddine Tliba pourrait être également poursuivi pour plusieurs autres affaires liées à ses activités politiques et d’homme d’affaires dans l’est du pays, évoquant, notamment, l’affaire du rachat d’un bureau d’études de Divindus à Ouargla.

Il faut dire que plusieurs députés et sénateurs du Front de libération national font l’objet, depuis quelques semaines, de procédures de levée de leur immunité parlementaire sur demande du ministre de la Justice, l’ancien procureur général d’Alger, Abdelkader Zeghmati, que d’aucuns présentent comme le «déterreur» des dossiers mis dans les tiroirs des tribunaux durant l’ère de Taib Louh, lui-même incarcéré à la prison d’El Harrach depuis deux semaines. A noter que mardi dernier, le même bureau de l’APN a eu à engager la procédure de levée de l’immunité parlementaire de trois députés du FLN, parmi lesquels figure le secrétaire général de cette formation politique, Mohamed Djemaï.

M. A. T.