Accueil A la une Le projet de la polyclinique enfin réattribué

ATH LEQSAR - Après la levée du gel

Le projet de la polyclinique enfin réattribué

369

Selon un communiqué de la direction de la santé et de la population (DSP) de la wilaya de Bouira, le projet de réalisation d’une polyclinique au niveau de la commune d’Ath Leqsar(au Sud-est de la wilaya de Bouira) sera relancé au cours de ce mois d’avril.

En effet, et toujours selon le communiqué de la DSP, ce projet vient d’être attribué à l’entreprise SARL Echaib, pour une cagnotte de plus de 58 millions de dinars et une durée de réalisation de 18 mois. Pour rappel, ce projet initialement inscrit au mois de juin 2012, a été gelé en 2015 par une mesure du ministère de la Santé, alors que le taux d’avancement des travaux avait dépassé les 70%.

Les raisons avancées par le ministère pour ce gel étaient les arrêts à répétition des travaux et l’énorme retard qu’accusait sa livraison. Un retard estimé à plus de 48 mois, puisque ce projet devait être livré et mis en service au début de l’année 2014. Ce n’est qu’au début de l’année 2017 que l’ancien ministre de la Santé, Abdelmalek Boudiaf, en visite à Bouira, avait annoncé la relance de ce projet pour lequel une nouvelle enveloppe a été allouée sur le budget de wilaya.

Cependant, la reprise des travaux et l’installation d’une nouvelle entreprise ne se sont pas faites rapidement, puisqu’il aura fallu plus de deux années, après l’annonce du dégel, aux responsables de la DSP pour accomplir les démarches nécessaires pour l’évaluation du marché, la révision de l’étude technique et son attribution à une nouvelle entreprise.

Cette situation a, pour rappel, poussé la population de cette commune à initier plusieurs actions de protestation afin de réclamer la relance des travaux de réalisation, surtout que cette région souffre, depuis plusieurs années, d’un manque endémique en matière de couverture sanitaire.

Le siège de la mairie d’Ath Leqsar a été même fermé par les citoyens de cette commune pendant une semaine et il aura fallu la signature d’un engagement écrit par la directrice de la santé et des assurances du wali et du P/APW pour que les travaux soient relancés au cours de ce mois d’avril et voir les protestataires renoncer à leur action.

Un engagement respecté, puisque l’entreprise est officiellement retenue. Cependant, cette démarche n’a pas pour autant rassuré les citoyens de cette localité qui exigent une « reprise rapide des travaux de réalisation. Contacté par nos soins, Yahiya Semmache, membre d’une association locale, a affirmé que l’entreprise en question n’a toujours pas entamé les travaux sur place : «Au lendemain de l’annonce de la DSP, nous nous sommes déplacés sur le chantier.

Malheureusement, aucun signe d’une reprise des travaux n’a été constaté… Nous considérons donc, le projet en question toujours à l’arrêt !», a-t-il assuré. Et d’enchaîner : «Si les travaux de réalisation, ne sont pas relancés en l’espace d’une semaine, les citoyens de notre localité vont se déplacer en masse vers le siège de la DSP et nous allons relancer notre mouvement de protestations du mois de février dernier, et ce, jusqu’à la satisfaction de notre revendication».

Par ailleurs, notre interlocuteur s’est interrogé sur l’absence d’une enveloppe financière pour l’acquisition des équipements nécessaires au fonctionnement de la polyclinique : «Nous nous demandons comment la DSP va procéder à la mise en service de cette polyclinique sans acquérir des équipements», s’est-il interrogé. Il utile de souligner enfin, que plusieurs associations de cette localité ont adressé la semaine dernière une demande au nouveau ministre de la Santé pour l’ouverture de l’enquête «à propos de l’inexpliqué retard qu’a accusé la relance de ce projet».

Oussama K.