Accueil A la une «L’enveloppe en baisse de 50%»

APW DE BÉJAÏA - Le budget supplémentaire adopté hier en session extraordinaire

«L’enveloppe en baisse de 50%»

818

Le budget supplémentaire de 2019 a été adopté à la majorité absolue par les membres de l’APW de Béjaïa lors d’une session extraordinaire, tenue hier à la salle des Congrès de la wilaya, sous la présidence du P/APW, Mehenni Haddadou aux côtés du wali, Ahmed Maabed. Ainsi, le budget supplémentaire de 2019 s’élève à 18 milliards de dinars, en nette baisse par rapport à celui des années précédentes. «Si l’on compare le montant du BS 2019 à celui de 2016, nous constatons, malheureusement, une baisse conséquente de 50%», a déploré le P/APW de Béjaïa. Ce montant financier est réparti en deux sections.

Il s’agit de la section fonctionnement à laquelle l’on a réservé quatre milliards de dinars et la section équipement-investissement qui s’est adjugé la somme de 14,5 milliards de dinars, a-t-on appris de Azeddine Aissaoui, président de la commission Finance à l’APW de Béjaïa. Le secteur de l’éducation a bénéficié de plusieurs opérations dans le cadre de ce BS. En effet, pas moins de huit milliards ont été consacrés par l’APW à ce secteur. À titre d’exemple, une enveloppe de 360 millions de DA a été réservée à la maintenance des écoles et 290 millions de DA pour équiper les établissements scolaires de moyens de chauffage. Par ailleurs, l’APW de Béjaïa a injecté un budget de 60 milliards de centimes pour l’électrification des localités rurales et montagneuses dépourvues de l’énergie électrique. Concernant le secteur de la jeunesse et des sports, un montant de 25 milliards de centimes lui a été destiné et réparti sur 842 associations sportives, culturelles, scientifiques et autres.

Les élus RCD dénoncent «l’amateurisme», «le fait accompli» et se retirent de la plénière

Dans une déclaration rendue publique au terme de la session, le P/APW de Béjaïa a dénoncé le gel de plusieurs projets dont a bénéficié la wilaya de Béjaïa. «Malgré nos sollicitations, nos réclamations et nos alertes, les autorités du pays s’agrippent à un mutisme encombrant et à un laisser-aller compromettant ! Comment se taire devant le refus glaçant des pouvoirs publics de dégeler les énormes projets structurants qui manquent cruellement à notre wilaya ? Des projets que nous avions difficilement arrachés et qui devaient répondre aux carences incommensurables dans le domaine de la santé, l’éducation et le développement économique», s’est indigné M. Haddadou. Celui-ci a déploré la diminution des budgets accordés à la wilaya de Béjaïa, ce qui ne favorise pas, selon lui, son essor économique.

«Malheureusement, même les budgets habituellement alloués à notre wilaya s’amenuisent drastiquement, engendrant ainsi une atmosphère suffocante pour la gestion normale des affaires de la wilaya et de nos communes et stérilise toute velléité à asseoir un climat d’investissement favorable à l’essor économique dans la région», a-t-il affirmé. À noter, dans un autre chapitre, que le groupe RCD à l’APW de Béjaïa a décidé de se retirer de la plénière, qu’il qualifie «du fait accompli», pour dénoncer «l’amateurisme» dans laquelle cette session a été préparée. «Nous sommes à la fin octobre, nulle session concernant la rentrée sociale et scolaire, particulièrement en cette période charnière et décisive pour notre patrie n’a été tenue. Nous nous retrouvons invités à adopter le BS 2019 de notre wilaya. Alors que même les documents y afférent ne nous sont parvenus que depuis quelques minutes», lit-on dans la déclaration du groupe RCD.

B. S.