Accueil A la une Les Canaris ratent le coche

LIGUE 1 MOBILIS - (24e journée) OM 1 - JSK 0

Les Canaris ratent le coche

370

En s’inclinant hier chez l’OM (1 – 0), la JSK a raté une belle occasion de réduire l’écart sur le leader usmiste et voit ainsi ses chances de disputer le titre s’amenuiser.

En effet, accusant cinq points de retard sur l’USM Alger, la JSK, qui a laissé des plumes hier à Médéa face à l’OM locale pour le compte de la 24e journée de Ligue 1 Mobilis, a presque mis une croix sur ses ambitions de jouer le titre et doit surtout cravacher dur afin de préserver sa place de dauphin, d’autant plus qu’un seul point seulement la sépare de son poursuivant, le Paradou AC.

Ce dernier, qui compte un match en moins à disputer à domicile face au NAHD, pourrait même chiper la deuxième place aux Canaris en cas de victoire. Pour revenir à la rencontre d’hier qui s’est jouée sans la présence du public en raison de la sanction de huis clos infligée par la LFP à l’OM, la JSK, qui s’est présentée sur la pelouse du stade Imam Lyes de Médéa avec la ferme intention de revenir avec la totalité du gain face à un adversaire à la recherche lui aussi d’une victoire pour s’éloigner de la zone rouge, n’a pas réussi son pari, puisque les coéquipiers de Saâdou ont encaissé le but de la défaite dans le temps additionnel suite à un penalty sifflé par l’arbitre Boukouassa.

Un penalty longuement contesté par les joueurs de la JSK, car selon eux, l’intervention du défenseur kabyle Souyad sur l’attaquant de l’OM, Khaldi, dans la surface de réparation, était régulière à leurs yeux. Mais l’arbitre du match en a décidé autrement en sifflant penalty dans le temps additionnel (90+3) au grand désespoir des Kabyles, puisque l’attaquant de l’OM, Addadi, n’a pas tremblé face au gardien de la JSK, Salhi, offrant ainsi une victoire inespérée aux gars de l’OM.

Mais au vu de la physionomie de la rencontre, la JSK, qui a eu la maitrise du jeu durant la majorité de la partie, aurait pu plier la rencontre si ses attaquants avaient fait preuve d’efficacité devant les bois adverses, eux qui ont gâché un nombre incalculables d’occasions comme ce face-à-face de Hamroune avec le gardien de l’OM à la 73’ où l’attaquant de la JSK, au lieu de mettre le ballon au fond des filets, a trouvé le «moyen» de tirer dans les décors.

C’est pour dire que les joueurs de la JSK n’ont pas trop à se plaindre de l’arbitrage, eux qui avaient vraiment le gain du match entre les pieds ou du moins le point du nul, avant de fléchir dans le temps additionnel. Dans les autres matchs joués hier, l’AS Aïn M’lila s’est imposée (1-0) face au CABB Arreridj dans le match des mal-classés, alors que l’ESS, qui lorgne une place sur le podium, n’a pas raté l’occasion de la venue du MC Oran pour s’offrir un précieux succès (4-2) et conforter sa quatrième place avec 36 points.

Pour rappel, le MC Alger a remporté le traditionnel classico algérien en battant l’USM Alger (3-2), jeudi au stade du 5 Juillet 1962, en ouverture de la 24e journée du championnat national de Ligue 1. Ce succès permet au MCA de s’installer au pied du podium (4e – 35 pts), avec deux matchs en moins. De son côté, l’USMA (1e – 45 pts) se met en danger et s’expose au retour de ses deux poursuivants directs, à savoir la JS Kabylie (2e – 40 pts) et le Paradou AC (3e – 39 pts). Dans l’autre rencontre, le MO Béjaïa a été tenu en échec par le DRB Tadjenanet (2-2). Accroché, le MOB demeure à la 14e position (23 pts), alors que le DRBT (11e – 25 pts) glane un bon point hors des ses bases et continue à lutter pour son maintien.
A. C.